Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


licenciement suite congé parental

Visiteur

chris34 2007-05-03 21:23:45

Bonjour,
à l'issue de mon congé parental (qui finit le mois prochain), je suis dans l'impossibilité de renprendre mon emploi de commercial à temps plein (mon épouse est en formation à 1200 km et j'ai trois enfants).

Mon employeur refuse un aménagement de mes horaires malgré ma situation et il refuse aussi un mi-temps.
Il refuse également un licenciement classique. Il me propose de ne pas me présenter à mon poste le jour de ma reprise (le 1er juin) comme ça il me licenciera pour faute lourde ou grave.

Quelle est la différence entre les deux termes et quel est le bon terme pour abandon de poste ? Aurai-je droit aux ASSEDICS dans ce cas d'abandon de poste ou à un montant inférieur ? Et aux indemnités ? Est ce que je toucherai moins d'allocations que pour un licenciement classique ?

Le fait de se faire licencier pour faute (lourde ou grave) implique-t-il un problème à long terme pour la recherche d'un autre emploi, etc ...?

Que me consillez-vous de faire le 1er juin ? Ai-je un autre choix ?
Merci par avance de votre aide,
cordialement,

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    chris34 Le 04-05-2007 à 09:34

      < 10 messages


    Bonjour,

    Pour faire suite à mon message d'hier, je suis en fin de congé parental (mon fils ayant trois ans dans 15 jours). La seule solution pour ma famille est un aménagement de mon temps de travail mais mon employeur le refuse.

    J'ai aussi lu que je pouvais me présenter le premier jour avec mon fils (il ne sera scolarisé qu'en septembre, c'est aussi ce qui me pose problème, car il n'y a aucune solution de garde dans mon village), et une fois présent, refuser de travailler : ce ne serait pas alors un abondon de poste, mais la preuve que c'est pour des motifs familiaux réels que je ne peux reprendre mon travail. Du coup, ce ne serait plus une faute grave, mais une "faute simple", ou une incompatibilité, donc cela m'ouvrirait droit aux allocations chômage. Confirmez-vous cette version ?

    Merci et cordialement,
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés