Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Préavis non effectué non payé non indemnisé

Visiteur

joyeuxdemon 2006-09-07 23:55:33

Bonjour à tous,

Besoin d'aide, merci.

J'ai notifié ma démission pour suivi du conjoint le 26 juin.
On m'a permis de ne pas effectuer le préavis.

Pour moi ne pas faire le préavis c'est être libre de tout engagement! Donc logique de ne pas être payé.

Dans le courrier de confirmation de mon entreprise il est indiqué que je cesse de faire partie des effectifs le 25 juillet.
Je n'ai pas tilté car dans cette lettre on me dit "cependant pour faire suite à votre demande nous vous dispensons d'effectuer le préavis, période qui ne sera pas rémunérée.".

Aujourd'hui je tilte voir je flippe.
Les Assedic retiennent pour date de départ...le 25 juillet.

Bref, 1 mois qui n'a été ni payé par mon entreprise, ni indemnisé par les Assedic.

On me disait "t'inquiète, t'es pas obligé de notifier ta démission de suite, tu peux attendre le dernier jour où tu souhaites partir et on acceptera".

Quel recours svp, dîtes moi qu'il y en a un smile

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    joyeuxdemon Le 08-09-2006 à 08:12

      < 10 messages


    Merci pour la réponse que je craignais.

    Il me reste à tenter d'expliquer aux assedic que c'était plutôt indépendant de ma volonté ou du moins que je n'avais pas trop le choix...mutation du conjoint, attente de l'obtention d'un prêt bancaire, sans oublier que nous avons un enfant et que nous en attendons un 2è (un mois seul éloigné de son adorable conjoint?! smile )...
    0
    + -
  • Membre

    joyeuxdemon Le 08-09-2006 à 09:44

      < 10 messages


    Oui c'est vrai ce n'est pas perdu...mais j'espére quand même ne pas aller au bout de ma période d'indemnisation smile

    Ce mois qui pour le moment se ballade dans la nature m'aurait davantage été utile dans cette période où je cherche à créer mon propre emploi.

    D'aprés vous aucun recours possible contre l'entreprise? Je suppose qu'ils ne peuvent pas "refaire" une attestation assedic quand bien même ils le voudraient.
    Prud'hommes? Quelles chances? Si prud'hommes il y a alors d'autres thémes il y aura (heures sup non payées, réunions mensuelles non payées rarement récupérées, réunions à des heures tardives, heures de nuit...).

    Encore merci et félicitations pour le travail que vous accomplissez sur ce forum.
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    joyeuxdemon Le 08-09-2006 à 14:35

      < 10 messages


    Pour les heures supplémentaires non payées ni récupérées...Comme dans tout commerce, accord tacite de récupération "quand il y aura moins de monde", ce que l'on faisait mais sans rapport avec les heures réellement effectuées.
    Les heures sup je peux les prouver si l'entreprise apporte 2 documents que l'ont pourra comparer...le journal des ventes (on ne pointe pas mais toutes les opérations sur caisse sont archivées) et le planning (même tout ce qu'on fait en magasin ne doit pas forcément être encaissé).

    Les heures récupérées (si rarement) l'entreprise ne pourra pas le prouver (accord verbal, à la limite de la légalité je pense car si je pars plus tôt que prévu et que sur le chemin du retour j'ai un accident, quelle protection?).

    Les heures mensuelles de réunions apparaissent sur les planning manuels, ou témoignages des collégues.
    Généralement de 21h à...minuit, 1h...Ni payées ni récupéres ou partiellement et même si récupérées comment récupérer des heures qui sont supposées être payées un peu plus que la norme (heures de nuit).
    4h/mois pendant 3 ans =...beaucoup trop!

    Pourquoi ne pas se plaindre à l'époque des faits? Pression, promesses, engrenages...

    La promesse de poste non tenue sera plus difficile voir impossible à prouver.

    Merci encore smile
    0
    + -
  • Membre

    joyeuxdemon Le 08-09-2006 à 22:01

      < 10 messages


    Si vous pensez pouvoir prouver, je vous conseillerais de vous rapprocher d'une organisation syndicale ou d'un avocat spécialisé.
    Mais méfiez-vous des témoignages de cllègues qui devraient le faire contre leur employeur car c'est toujours difficile pour les raisons que vous avez subies.
    Ils devraient revêtir les formes prévues à l'art. 202 du NCPC : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnArticleDeCode?commun=CPROCI&art=202
    Cordialement.

    Allez, un dernier merci biggrin
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page