Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


procedure ?

Visiteur

ozlive 2008-04-22 01:34:37

Bonjour,

j'ai recu une lettre de convocation a un entretien prealable a une sanction pouvant entrainer la rupture du contrat de travail.
Je me suis donc rendu en presence d'un delegue du personnel a cet convocation dans les locaux de la DRH.
A priori, mes elements apportes ce jour la pour ma defense n'ont pas permis d'apporter une solution autre que mon licenciement.
En effet, 10 jours plus tard, je suis convoque par oral via mon superieur direct a me rendre dans le bureau de son superieur, non DRH.
Une fois dans le bureau, accompagne d'un representant du personnel, mon superieur m'informe parler au nom de la direction en me notifiant mon licenciement immediat. Mes deux mois de preavis me seront verses me dit il, il me propose cette lettre en main propre, lettre que je lui propose de me faire parvenir par AR. Ensuite il m'invite donc a suivre Mr X jusqu'a la sortie, apres avoir vide mon casier de mes effets personnel.
Une fois raccompagne sur le parking, et non hors de l'enceinte de l'entreprise. Le monsieur me demande mon badge. Sans me demander de signer quoi que ce soit en echange, ni de passer au service paye. (je ne me fais pas licencier tous les jours alors la premiere fois, on decouvre et on obeit...)
Me voici donc sans lettre de licenciement, sans badge d'acces a mon lieu de travail.

Est ce normal de ne pas avoir de preuve de licenciement et de ne plus pouvoir acceder a mon lieu de travail ?
Est ce normal de ne pas avoir ete convoque par ecris avant de me remettre une telle lettre ?, appliquee dans la minute !
Peuvent ils me reprocher les jours ou je ne vais pas avoir acces au site sans pour autant avoir recu mon recommande me notifiant mon licenciement ? ce qui veux dire que je serais absent de mon poste de travail durant la duree de l'arrive de mon courrier....

Merci de votre attention, et de vos reponses.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    jeanclaude Le 23-04-2008 à 09:15

      + 350 messages


    Bonjour,

    Le licenciement aurait dû vous être notifié par lettre recommandée - Comme il prend effet à la date de 1ere présentation de la lettre, on peut supposer que le point de départ du préavis coincidera avec cette date.
    Le préavis devrait vous être payé à la date habituelle de paie , chaque mois; mais rien n'empèche l'employeur de vous règler d'avance tout en une seule fois ainsi que les congés payés et les indemnités de licenciement (hors faute grave ou lourde).
    Le solde de tout compte, le certificat de travail et l'attestation assedic vous seront remis à la fin théorique du préavis non effectué mais payé .Ils sont en principe querables , c'est à dire que vous devez aller les chercher mais l'employeur peut aussi vous les envoyer par la poste...
    Votre employeur a procédé de cette façon pour récupérer tout de suite votre badge et vous permettre de retirer vos affaires personnelles.
    Il ne souhaitait manisfestement plus votre présence dans l'entreprise.
    C'est courant ...et hélas traumatisant; Bon courage
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés