Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Rupture CNE avec embauche ensuite.

Visiteur

BadBoy 2006-11-07 01:41:24

Bonjour, je vais vous expliquer mon cas en espérant que vous puissiez m'aider.

J'ai été embauché en CNE le 16 septembre 2006 avec un préavis à réspecter de 2 semaines à partir du deuxième mois dans l'entreprise.
Vendredi 3 novembre une entreprise m'a appellé et m'indiquer qu'elle voulait m'embaucher (j'ai continué d'envoyer des CV puisque que le travail que j'ai actuellement ne me plait pas du tout).
Cependant, elle veut me faire commencer le 15 novembre. J'ai donc fait ma lettre de démission mais mon entreprise actuellement me demande d'effectuer la totalité du préavis ce qui me mets dans une sale position pour mon nouveau poste.

J'ai plusieurs questions :

1- Dans un CNE, il est indiqué que lorsque le contrat est rompu à l'initiative de l'employé, il n'y a pas de préavis à respecter. Le texte de loi du CNE est-il substituable au contrat signé ?

2- La convention collective se substitue t-elle au contrat de travail signé ?

3- Comment faire si je ne peux pas respecter le préavis de 2 semaines ?

Merci pour votre aide.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    BadBoy Le 07-11-2006 à 10:39

      < 10 messages


    Bonjour,
    Vous indiquez : "J'ai été embauché en CNE le 16 septembre 2006 avec un préavis à réspecter de 2 semaines à partir du deuxième mois dans l'entreprise."
    Il faudrait savoir si ce préavis est indiqué dans votre contrat de travail...
    Si le préavis s'applique et que vous avez déjà envoyé votre lettre recommandée avec AR de rupture, le futur employeur ne pourrait-il vous attendre quelques jours de plus ?
    Cordialement.

    En fait, dans le texte de loi du CNE, il n'y a pas de préavis à respecter quand la rupture du contrat est à l'initiative de l'employé. Le texte de loi peut-il se substituer au contrat de travail ou non ? Car il est souvent indiquer que le code du travail ou la convention prend le relais lorsqu'il ou elle a un texte à l'avantage du salarié. Qu'en est-il concernant la loi ?

    Merci.
    0
    + -
  • Membre

    BadBoy Le 07-11-2006 à 11:11

      < 10 messages


    Désolé.
    Oui, ce préavis est indiqué dans le contrat et non, mon nouvel employeur ne peut pas attendre car il s'agit d'une session de formation qui ne peut pas être déplacée.
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    BadBoy Le 07-11-2006 à 13:19

      < 10 messages


    Le préavis commence t-il le jour de l'envoi de la lettre de démission ou seulement à sa réception ?
    0
    + -
  • Membre

    BadBoy Le 07-11-2006 à 14:14

      < 10 messages


    Merci pour toutes ces réponses wink
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page