Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Rupture conventionnelle, chômage et freelance pour l'ancien employeur

Visiteur

Le 27-08-2018 à 20:27

Bonjour,

Souhaitant quitter mon poste actuel à templs plein pour libérer du temps afin de réaliser d'autres projets, j'aimerais proposer à mon patron une rupture conventionnelle dans l'optique de continuer à travailler pour lui de façon plus ponctuelle en freelance (statut à définir, AE ou portage ?). Je sais pour avoir déjà brièvement évoqué la chose qu'il serait enclin à continuer notre collaboration sous une autre forme qu'actuellement, mais je ne sais pas s'il accepterait la rupture.

Cela étant, imaginons qu'une rupture conventionnelle soit établie. Cela m'ouvrirait le droit aux allocations chômage. Je souhaiterais dans le même temps ouvrir une AE pour travailler pour mon ancien employeur, et éventuellement d'autres clients.

Mes interrogations sont les suivantes : 
- peut-on travailler pour son ancien employeur suite à une rupture conventionnelle (à priori oui, sauf peut-être selon le statut et/ou les montants pour ne pas que cela soit qualifié de travail dissimulé ?)
- Si oui, peut-on en plus cumuler les allocations chômage (avec l'abattage des 70% de la rémunération perçue) ?

Merci d'avance pour votre aide, je voudrais être sûr de ce que je propose à mon employeur avant de lui en parler :)

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 28-08-2018 à 07:15

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Rien n'empêche après rupture de votre contrat de travail que votre ex-employeur devienne un client, mais cela suppose que vous soyez réellement indépendant sans plus aucun lien de subordination (ex: pas d'horaires de travail imposés, pas d'ordre d'une hiérarchie...).

    Vous parlez de "...travailler pour mon ancien employeur, et éventuellement d'autres clients." Les autres clients ne doivent pas être une simple éventualité. Une fois passés les premiers mois de début d'activité si vous restez mono-client cela peut exposer votre ex-employeur aux sanctions du travail dissimulé sous couvert d'un micro-entrepreneur. Vous ne sauriez en effet être considéré comme indépendant si votre activité dépend d'un seul client.

    Vis-à-vis du Pôle Emploi, votre activité n'ayant pas fait l'objet d'un cumul effectif pendant votre salariat (vous n'avez jamais perçu un même mois votre salaire + un revenu non salarié) ce sera considéré comme une "activité créée ou reprise" pendant que vous serez au chômage indemnisé. Cela implique que votre allocation de chômage (ARE) sera soumise aux règles dites de "cumul partiel".

    Les mois où vous encaissez des recettes ou un chiffre d'affaires de votre activité non salariée, selon la déclaration que vous en faites au Pôle Emploi votre ARE (allocation de retour à l'emploi) est recalculée par Pôle Emploi sur la base de votre revenu professionnel ou bénéfice [c'est-à-dire d'après le montant de vos recettes ou chiffre d'affaires moins le montant forfaitaire de vos frais professionnels (taux d'abattement fixé en fonction du type d'activité, au régime BNC ou BIC)].

    A noter que sur le versant des cotisations et contributions sociales vous devriez pouvoir bénéficier d'une aide accordée par l'URSSAF qui s'appelle ACCRE (aide au chômeur créateur repreneur d'entreprise), déchargeant les premières années d'activité d'une part des charges, qui ne progresseront que graduellement.

    cordialement
    zen maritime  
      
    Membre

    Le 28-08-2018 à 12:11

    Bonjour,

    Merci pour cette réponse complète.
    J'avais effectivement un doute sur le fait de ne travailler que pour l'ancien employeur, merci d'avoir souligné ce point.

    En terme de plannification, pour faire les choses proprement, à quel moment est-il opportun de contacter Pôle Emploi et de créer l'auto-entreprise ? Si je comprends bien, il faut contacter Pôle Emploi à partir du lendemain de la date de rupture du CDI, est-il gênant de commencer les démarches de création de l'AE avant cette date ?

    Merci encore :)
    Moderateur

    Le 28-08-2018 à 15:04

    Bonjour,

    S'agissant des démarches pour créer une activité en tant que micro-entrepreneur (anciennement dit, auto-entrepreneur) cela peut dépendre de la date de votre début d'activité, selon que vous déclarez votre création d'entreprise avant ou après le 1er janvier 2019.

    Ainsi, avant le 1er janvier 2019 : en supposant que vous vouliez demander l'ACCRE en même temps que vous déclarez votre début d'activité au CFE (Centre de formalités des entreprises), vous ne pourrez bénéficier de cette aide que si vous êtes au préalable chômeur indemnisé.

    Et donc : rupture conventionnelle du contrat de travail, inscription au Pôle Emploi pour chômage indemnisé, création de votre micro-entreprise et demande simultanée de l'ACCRE (aide au chômeur créateur d'entreprise).

    Tandis que après le 1er janvier 2019, l'ACCRE sera transformée en EDA "Exonération de Début d'Activité" dont le créateur d'entreprise pourra bénéficier sans être préalablement chômeur (cf nouvel art. 131-6-4 du Code de la sécurité sociale qui entrera en vigueur au 1er janvier 2019). A vérifier, quelles en seront les nouvelles conditions d'octroi (?)

    Et donc, si votre rupture de contrat n'intervenait qu'en 2019 vous pourriez créer votre activité et demander l'EDA avant que de vous inscrire au Pôle Emploi, ce devrait être indifférent.

    NB : à compter de la date de fin de contrat de travail le délai est au maximum de 12 mois pour s'inscrire au Pôle Emploi.

    cordialement
    zen maritime 
    Visiteur

    Le 23-09-2022 à 23:11

    Bonjour Madame Zen,

    Je me permets de rebondir sur vos explications (3 années plus tard lol) mais je suis dans une position quasi similaire, sauf que mon employeur actuel (pour lequel je serais éventuellement apporteur d'affaire dans le milieu du courtage) me propose un contrat de licence à la place de la rupture convenue depuis des mois... 
    Ayant également, dans mon plan de route, prévu de demander l'Acre et l'Eda pour démarrer mon activité, pourriez-vous me confirmer si cela est bien possible et dans quelles circonstances ? C'est à dire sans passer par la rupture mais par un contrat de licence directement (je me pose également des questions quant à la façon dont le CDI actuel va prendre fin....). En espérant avoir été assez clair dans ma demande et vous remerciant vivement par avance. 

    Afficher les 6 commentaires

    0
    + -
  • Membre

    Le 28-08-2018 à 15:21

      < 10 messages


    Merci zen maritime, c'est très clair. Je ne savais que l'ACCRE allait être transformée, c'est bon à savoir. 
    J'ai toutes les cartes en main désormais, merci beaucoup et très bonne journée !
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page