Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Rupture période d'essai abusive ?

Visiteur

Pascall 2020-06-05 11:48:01

Bonjour,

Je solicite le forum en espérant avoir un ou plusieurs avis éclairés sur la problématique qui est la mienne.
J'ai débuté un contrat de travail le 16 Septembre 2019 avec un période d'essai renouvelée de 3 mois. La fin de ma période d'essai était donc fixée en 15 Avril 2020. Jusqu'ici tout va bien.

Ayant cumulé un total de 39 jours d'absence (RTT, CP et Activité partielle liée au Covid19 confondus), on me notifie que la fin de ma période d'essai est repoussée au 7 Juin 2020. 
Après un rapide calcul je me rends compte que le delta entre la date du 15 Avril et celle du 7 Juin ne comporte pas 39 mais 53 Jours. 
Selon moi, ils sont donc hors délai. 

Ma désormais ex société avance l'argument que concernant le report des jours non travaillés, les week-end sont intégrés au calcul. En gros pour 5 jours d'absence du lundi au vendredi, ils rajoutent 2 jours pour les Weekend.

Je me suis renseigné et je sais qu’en cas de pose de 5 jours de CP/RTT consécutifs, le report de la période d’essai ne se base pas sur 5 jours mais sur 7 jours calendaires. En revanche, après documentation, je ne suis pas certain que cette règle s’applique en cas de chômage partiel (cas dans ma situation, cf. Covid19) de par le caractère imposé du chômage partiel à l’inverse des CP ou RTT étant dans la majorité des cas à l’initiative du salarié.

De plus, le mois de Mai étant jalonné de jours fériés, ces derniers renforcent d’autant l’idée que la règle du report de 7 jours au lieu de 5 jours ne pourrait potentiellement pas s’appliquer ici puisque ces derniers viennent stopper le caractère consécutif desdits jours d’absence.

Je lis également depuis plusieurs sources que dans la situation où le salarié exécute partiellement sa prestation de travail - ce qui était mon cas - l’employeur conserve la faculté d’apprécier les qualités du salarié. Aucune prolongation de l’essai ne devrait donc en résulter.

Quelqu'un ici pourrait-il me dire si ma société est toujours dans le cadre légal ou bien si elle enfreint la loi ?

Merci par avance pour votre aide,

Pascal

 


Répondre au sujet

Répondre Répondre

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page