Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Rupture période d'essai au bout de 2 jours

Visiteur

Maxperiodeessai 2017-11-20 15:37:36

Bonjour,

 Je m'appelle Max et je suis un salarié du secteur privé.
J'ai quitté (démission) un poste ou j'étais en CDI depuis 11 mois poir un autre emploi.
Le patron de la nouvelle société (c'est lui qui est venu pour me recruter et m'a fait quitter mon ancien poste) m'avais promis un meilleur salaire, une voiture de fonction et des horaires de journée du lundi au vendredi.
Avant la signature de mon contrat il m'a appelé pour me dire que mes jours de travail seraient du mardi au samedi... A la signature de mon contrat la voiture de fonction et le salaire motivateurs avaient disparus...
J'ai donc pris sur moi en me disant que de toute façon je n'avais pas le choix maintenant.
J'ai donc commencé à travailler le mardi, ou j'étais en formation avec d'autres employés. Le jeudi matin je vais demander à mon nouveau patron pour obtenir un samedi ou j'avais déjà réservé un hôtel de longue date, ça réponse : si tu veux pas bosser ou que tu n'es pas content tu dégages et il'm'a tendu une feuille en me disant : va y fait ta lettre de démission. Me sentant mal je lui ai alors demandé un entretien qui n'a servit a rien à part qu'on me tende de nouveau une feuille et un crayon pour me pousser à démissionner. Me sentant mal j'ai quitté l'entreprise pour me rendre chez mon medecin et j'ai croisé deux collègues sur le parking. Le patron est ressorti et m'a demandé de signer ma démission, j'ai dit non et il m'a demandé de dégager de "son parking".
Je suis donc rentré chez moi et mon médecin m'a mit en arrêt maladie.
J'ai donc reçu ma rupture le vendredi matin par lettre Ar qui respecte la durée de préavis fixée à 24H par mon contrat. Je me retrouve donc sans emploi et je n'ai pas le droit à être indemnisé par pôle emploi, autant dire une situation invivable.
Je me suis tourné vers l'inspection du travail qui m'ont conseillé d'aller à la maison des syndicats et d'aller aux prud'hommes. A la maison du syndicat ils m'ont dit que sans preuve il était difficile de créer un dossier prud'hommal et que je risquais de perdre et de devoir payer les frais adverses...
Je ne sais plus quoi faire, je suis tombé sur un monstre je ne pensais pas que l'on puisse faire cela a quelqu'un.
Je me retrouve sans rien du jour au lendemain.
Je pensais au début a réaliser un dossier pour rupture abusive de la période d'essai.
Pouvez-vous me conseillez s'il vous plaît ?
Merci par avance.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    milou27 Le 20-11-2017 à 16:39

      + 1000 messages


    jour,
    Malheureusement pour vous, vous ne pouvez rien faire puique l'employeur reste libre de mettre fin à une période d'essai sans avoir à jutifier sa décision.
    .
    Inutile de monter un dossier prud'homal pour rupture abusive - vous allez perdre votre temps.
    .
    Essayez de contacter votre ancien employeur pour voir s'il accepterait de vous réembaucher - ca arrive parfois,
    .
    C'est a se demander si cet employeur ne vous a pas embauché rien que pour ennuyer son concurrent....
    Membre

    Maxperiodeessai Le 20-11-2017 à 17:10

    Bonjour,
    Merci pour votre réponse.
    Justement cela n'est pas considéré comme abusif le fait d'arrêter une période d'essai au bout de 2 jours sans raison apparente ?
    Le fait que j'étais en arrêt maladie n'a aucune incidence ?
    Merci.
    0
    + -
  • Moderateur

    Alainverce Le 20-11-2017 à 18:41

      + 1000 messages


    Bonjour Max.....
    Milou vous a donné la bonne réponse: aucun recours.
    Pendant la période d'essai chaque partie peut rompre sans avoir à donner d'explications.

    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page