Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement - Rupture conventionnelle » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Licenciement & Rupture conventionnelle

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Salaire / indemnités et CSP lors d'une liquidation immédiate

Visiteur

Le 15-10-2021 à 16:49

Bonjour,

ma société est entrée en liquidation immédiate il y a quelques jours, et il y a des zones d'ombres que j'aimerai éclaircir afin de ne pas laisser filer de l'argent qui nous ( les salariés ) reviendrait.

L'état des lieux, ce que je crois savoir :
Nous serons licenciés avec préavis non effectué avant le mois de novembre.
Nous allons avoir prochainement un entretien préalable au licenciement au cours duquel nous allons indiquer si nous serions favorables au CSP, si j'ai bien compris.
Toujours si j'ai bien compris, si nous y sommes favorable, un délai de 21 jours nous sera accordé pour dire si nous le prenons ou non, et le préavis "sautera", il ne sera plus dû par la société.
Mes questions sont :

1.
Ce délai de 21 jours sera-t-il payé ? Est-il un préavis de 21 jours non effectué mais payé, ou une période pendant laquelle nous travaillerons toujours, et donc soumis à un salaire ?

2nde question :
Au jour d'aujourd'hui, nous n'avons reçu qu'un acompte, et pas de nouvelles du reste du salaire. Je comptais attendre la "grosse réunion" entre mon directeur et le mandataire pour savoir ce qu'ils pouvaient faire, mais cette réunion ne semble pas venir. Dois-je attendre ? Me manifester ( sachant que je l'ai appelé déjà par 2 fois ! ) ? Faire pression si on me laisse dans le flou ou me dit "avec les versements de l'AGS" ?

3ème question
Il semble que les versements de l'AGS soient effectués rapidement ( 1 à 5 jours ) . Estce vrai ? Cela veut-il dire que 1 à 5 jours après que nous ayons reçu la notification de licenciement, à l'exception des indemnités, nos salaires nous serons versés ?

Merci !
Beaucoup de questions, mais un mandataire somme toutes peu bavard :|


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 15-10-2021 à 17:11

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Je confirme qu'en acceptant le CSP, vous serez rémunéré pendant les 21 jours de réflexion et devrez continuer à travailler normalement 

    Vous basculerez chez Pole emploi dès le 22eme jour (après que le mandataire ait fait le nécessaire)  

    Si l'employeur n'a plus assez de trésorerie pour règler les salaires et le solde de toute compte ( Indemnité de licenciement + congés payés)  le mandataire devra actionner l'AGS

    Impossible de vous confirmer que vous serez payé dans les 5 jours - Tout dépend du temps que mettra le mandataire pour établir le relevé de créances 

    EXTRAIT site AGS : Le CGEA met à la disposition du mandataire judiciaire les fonds nécessaires au règlement des sommes dues aux salariés dans un délai de 5 jours suivant la réception du relevé de créances salariales.  Le mandataire vous reverse immédiatement les sommes dues.



    Membre

    Le 17-10-2021 à 16:19

    Bonjour Milou27,
    même dans le cas d'un préavis non effectué, nous continuerons de travailler ?
    D'après le mandataire  il est obligé d'envoyer la lettre de licenciement dans moins de 2 semaines. Mais en fait, nous ne serions licenciés que 21 jours plus tard ? Ca me parait bizarre, je dois mal comprendre.

    Après avoir posé la question et continué d'y réfléchir, je me suis dit que la situation pourrait etre celle-ci :
    dans tous les cas nous sommes licenciés avant la fin du mois et le préavis n'étant pas effectué mais payé, nous ne travaillons plus pour la société, même si nous sommes encore ( je cite le mandataire ) dans l'effectif de la société.
    Si le salarié accepte le CSP,  ces 21 jours sont payés aux salariés par Pole Emploi sous forme d'allocation via l'ASP
    S'il n'accepte pas, le préavis est payé au salarié par la société, avec l'aide de l'AGS.
    Merci pour ta réponse dans tous les cas
    Membre

    Le 17-10-2021 à 16:20

    Pardon, j'ai oublié de demander :
    la situation que je décris est-elle correcte ?

    merci !
    Moderateur

    Le 17-10-2021 à 17:47

    Bonjour,

    Lors de l'entretien préalable , Le mandataire vous remettra les documents CSP 

    Quand bien même vous accepteriez de suite le CSP, votre contrat de trvail ne prendra fin qu'au terme du délai de réflexion de 21 jours , date d'entrée dans le dispositif CSP géré par Pole emploi 

    Si l'employeur ne peut pas vous donner de travail pendant ces 21 jours,le mandataire devra vous règler le salaire que vous auriez perçu en travaillant pendant ces 21 jours 

    Pole emploi n'indemnisera pas ces 21 jours 

    Si vous refusez le CSP , votre licenciement pour motif économlque sera prononcé le 22eme jour.

    Votre contrat de travail prendra fin au terme du préavis et le mandataire vous règlera le solde de tout compte et vous remettra les documents de fin de contrat 

    Si l'entreprise a cessé toute activité , le mandataire vous demandera de rester chez vous tout en vous rémunérant le préavis non effectué (via l'AGS) 

    En pareille situation , les mandataires incitent fortement les salariés à accepter le CSP pour n'avoir pas à faire supporter la prise en charge du préavis par l'AGS.

    VOIR : Contrat de sécurisation professionnelle (CSP) (travail-emploi.gouv.fr)

    Le Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) |Pôle emploi (pole-emploi.fr)

    Afficher les 6 commentaires

    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Licenciement & Rupture conventionnelle ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page