Accueil » Droit du Travail Salarié » Maladie - Accident » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Maladie & Santé au Travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Employeur demandant les contacts du médecin traitant, est-ce légal?

Visiteur

Mellie81 Le 26-07-2021 à 10:08

visitor.pngVisiteur

Mellie81Le 26-07-2021 à 10:08

Bonjour;
    Mon mari vient de commencer un nouveau boulot et son employeur veut qu'il donne le nom et numéro de téléphone de son medicin traitant pour que cette information soit enregistrée dans leur bureau de RH. Moi je trouve ça une violation de la vie privée et illégal. Mais je ne sais pas en vrai. Est-ce que son employeur a le droit de demander et enregistrer ces informations. 

Je vous remercie de votre aide!
Cordialement;
[...]

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Zen Maritime Le 26-07-2021 à 11:10

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Il ne s'agit pas d'une donnée réellement confidentielle puisque s'il arrive un jour que votre mari soit mis en arrêt maladie par son médecin traitant, l'employeur ce jour là saura forcément le nom du médecin puisque le volet 3 de l'arrêt de travail lui sera transmis. D'autre part, communiquer les coordonnées d'un médecin généraliste ne révèle rien des antécédents de votre mari, état de santé, diagnostics, traitements suivis.

    En attendant toutefois rien n'oblige votre mari à renseigner le fichier des RH. Et il pourrait dire tout aussi bien qu'il n'a pas de médecin attitré puisque rien n'oblige à avoir un médecin traitant désigné (hors questions de remboursement dans le parcours de soins de l'Assurance Maladie).

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Melannie Le 26-07-2021 à 15:13

    Je vous remerice beucoup de votre réponse! C'est rassurant!
    Melannie
    0
    + -
  • Moderateur

    Alainverce Le 26-07-2021 à 18:09

      + 1000 messages


    Bonjour.

    Qu'il réponde qu'il n'a pas été malade depuis des lustres et n'a donc pas de médecin.

    L'employeur devrait adorer: un salarié en bonne santé !

    Et ça évitera un refus caractérisé (mais légal) toujours délicat quand on commence un emploi.

    Cdt.
    Moderateur

    Zen Maritime Le 26-07-2021 à 18:39

    Bonjour Alain,

    Un contrat de travail comme tu le sais mieux que quiconque se doit d'être exécuté de bonne foi (article L1222-1 du code du travail), aussi je n'encouragerai le mari de Mélannie à ne rien clamer qui ne serait vrai, et à ne rien prétendre de mauvaise foi.

    Si donc réllement il n'a pas été malade depuis des lutres (un lustre étant une unité de temps antique qui équivalait à une période de 5 ans chez les romains) j'acquiesce à ta suggestion.

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Moderateur

    Alainverce Le 26-07-2021 à 21:21

      + 1000 messages


    Bonjour Zen.

    Désolé, mais pas d'accord !

    L'exigence de connaître le nom et les coordonnées du médecin personnel du salarié ne fait pas partie des obligations du contrat.

    Donc rien à voir avec l'obligation de bonne foi.

    Il s'agit ni plus ni moins d'une intrusion dans la vie privée du salarié.

    Cdt.
    Membre

    Melannie Le 27-07-2021 à 09:45

    Je suis plutôt de votre avis aussi. Je n'arrive pas trouver une utilité du patron à avoir recours à cette information-là. Il n'y a pas de questionnaire de santé à remplir, ni de visite médicale au médicin de travail (c'est dans l'informatique donc pas grand risque d'accident). Leur raison, soi-disant , c'est pour pouvoir informer le médecin en cas de problème. Je voudrais savoir, quel problème? S'il y a une urgence on appelle le SAMU et non le médicin traitant?? Tout me semble illogique et une tentative de s'informer sur l'employée sans qu'il soit au courant. 

    J'ai essayé de contacter hier le numéro gratuit de renseignement du travail-emploi.gouv.fr mais je n'arrive pas les joindre. 

    Merci tout le monde!

    Cordialement, Melannie
    Moderateur

    Zen Maritime Le 27-07-2021 à 11:24

    @ Alain,

    Tu te reliras, car quand tu écris : "Qu'il réponde qu'il n'a pas été malade depuis des lustres" ... déjà cela ça ne regarde absolument pas l'employeur, c'est une donnée essentiellement personnelle relative à la santé du salarié. Il n'y a pas à répondre à l'employeur sur la condition de santé dans laquelle se trouve un salarié

    Et quand tu ajoutes que de ce fait : "
    n'a donc pas de médecin" là je considère inopportun de déclarer cela à l'employeur si ce n'est pas vrai, en revanche si ça l'est je n'y vois pas d'objection.

    Bref, ce que j'évoquais de la bonne foi requise dans l'exécution d'un contrat consiste à ne pas mentir, donc à ne pas affirmer que l'on a pas de médecin traitant au cas où l'on en a un.

    Pour le reste nous sommes entièrement d'accord depuis le début. Dès mon premier message j'ai bien précisé "
     rien n'oblige votre mari à renseigner le fichier des RH" au sujet du nom et du téléphone du médecin traitant.

    cordialement
    zen maritime 
    Moderateur

    Zen Maritime Le 27-07-2021 à 11:33

    @ Melannie,

    Une remarque sur le fait qu'il n'y a pas de "visite médicale au médicin de travail", or même si l'entreprise est dans le secteur de l'informatique cela ne dispense pas l'employeur d'adhérer à un service de santé au travail, c'est une adhésion obligatoire.

    Et vous lirez dans le lien suivant ce qu'il en est de la VIP (visite d'information et de prévention), vous verrez dans quelles circonstances elle doit avoir lieu ou non à l'embauche.

    Lien en cliquant ici => www.service-public.fr


    Mais pour le reste cela ne change rien à ce que je vous ai dit depuis le début : "rien n'oblige votre mari à renseigner le fichier des RHau sujet du nom et du téléphone du médecin traitant.  

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Membre

    Melannie Le 27-07-2021 à 18:12

      < 10 messages


    @ Zen Maritime

    oui je comprends qu'ils ont l'obligation d'adhérer à un service de santé etc. etc . j'ai ajouté ça car vous avez encouragé monsieur à ne pas cacher ses soi-disant troubles de santé et je voulais tout simplement préciser que *** personne*** a interrogé monsieur sur son état de santé. et dans tous les cas, tout interrogation de sa santé devrait passer par le médecin de travail en tout respect du secret médical et n'a rien à voir avec son médecin traitant.  Donc je le trouve toujours une intrusion dans la vie privée, non-justifié. en plus, vu que c'est son premier jour du boulot il a peur de dire non car il ne veut pas contrarier du monde son premier jour.


    Franchement, j'aimerais voir le texte de la loi qui indique l'inclusion des déclarations de santé à l'employeur (hors absences et handicaps méritant des supports au boulot)  et aussi informations relatives à son médecin traitant comme faisant partie d'un contrat de travail car j'en trouve nulle part. en plus il a déjà travaillé durant son doctorat, et deux boulots au même temps après donc il a été embauché déjà 4 fois et aucun parmi ces 4 n'a demandé cette sorte d'information. donc je question la véracité que ça fait partie légale voire typique d'un contrat d'embauche. je suis désolée pour les soucis dans ce poste, l'ordi ne me permet pas de faire des majuscules et plein d'autres trucs. très frustrant. LOL.

    Cordialement, Melannie


    Moderateur

    Zen Maritime Le 28-07-2021 à 15:06

    Bonjour Melannie,

    Je vois que je peine à bien me faire comprendre sur ce post.

    1/ Vous semblez croire que j'ai "encouragé monsieur à ne pas cacher ses soi-disant troubles de santé " non pas du tout.

    Un salarié n'est absolument pas tenu de révéler des données personnelles relatives à sa santé - qu'elle soit d'ailleurs excellente ou mauvaise - dans le cadre de sa relation avec son employeur. Il n'y est pas tenu et c'est même souvent déconseillé d'aborder des données confidentielles de santé avec l'employeur car il arrive que cela se retourne négativement.

    C'est même pour cette raison, lorsqu'un salarié est mis en invalidité sur décision de sa caisse d'assurance maladie, ce n'est pas notifié par la caisse à l'employeur. De même lorsqu'un travailleur est reconnu avec la qualité de travailleur handicapé, c'est lui qui décide d'en parler ou non à son employeur.

    Toutefois puisque vous abordez ce sujet, un salarié a tout de même certaines obligations qui sont énoncées dans le Code du travail

    Article L.1221-6 du Code du travail : répondre de bonne foi aux informations demandées par l'employeur dans le cadre de l'embauche... dans la mesure où les informations demandées ont un lien direct et nécessaire avec l'emploi, ou avec l'appréciation des aptitudes professionnelles

    mais de ce point de vue, il n'y a pas à répondre à une demande du nom et des coordonnées d'un médecin traitant, c'est sans aucun lien avec l'emploi et l'aptitude professionnelle

    ce que j'ajoutais à Alainverce, c'est qu'il n'y a pas lieu non plus de répondre de mauvaise foi, en mentant, en déclarant que l'on n'a pas de médecin traitant si l'on en a un, ou en déclarant que l'on est en pleine forme si l'on se trouve malade

    soit on fournit une information parce que la demande en est légalement fondée, et il convient de le faire de bonne foi; soit on ne fournit pas l'information, tout simplement parce que la demande n'en est pas fondée

    or, clairement, demander le nom et l'adresse du médecin traitant ne repose sur aucun fondement, il n'y a donc tout simplement pas lieu d'y répondre, et cela sans qu'il soit besoin de mentir d'aucune façon

    "il a peur de dire non car il ne veut pas contrarier du monde son premier jour."

    dans ce cas, s'il lui semble vraiment préférable de fournir une réponse, plutôt que de prétendre qu'il n'est jamais malade et n'a pas de médecin, dire qu'en cas de problème il passe par doctolib pour trouver une consultation disponible, ou qu'il appelle sos médecins ou un médecin de garde si c'est de nuit ou un week-end

    en répondant ainsi il évite d'avoir à désigner nommément un médecin traitant, et il évite aussi un refus de répondre

    2/ Pour finir, s'agissant plus généralement des informations et documents qu'un employeur peut demander à l'embauche,

    à ma connaissance il n'en existe pas de liste qui les énumèrerait, ce n'est pas listé légalement, n'existe que l'article du Code du travail que je vous ai cité, faisant que l'employeur peut demander ce qui concerne l'aptitude professionnelle d'un candidat par rapport au poste à pourvoir.

    Par exemple, un employeur pourrait être amené à exiger la preuve d'une vaccination, même si c'est une donnée personnelle de santé, au cas où cette vaccination serait obligatoire dans le cadre de tel travail (je précise que la dérogation au secret médical ne vaut que pour les seules vaccinations obligatoires).

    cordialement
    zen maritime 




    0
    + -
  • Membre

    Melannie Le 28-07-2021 à 15:39

      < 10 messages


    Oui, excusez-moi, ce devient un peu mélanger avec ce qu'Alain a dit et avec ce que vous avez dit. Dans tous les cas je vous remercie de votre effort. Mon mari a fini par céder sous la pression et a fourni le nom/les coordonées de son médecin traitant. De ma part je continue à joindre le service de renseignements de l'état afin de savoir si c'est vraiment légal et aussi pour avoir une idée de nos recours, dans le cas éventuel où son employeur s'en sert à des fins abusifs. Car je n'arrive pas comprendre l'utilité de cette information sinon pour s'en mêler dans la vie privée de son employée. Mais en verra. Sans doute le médecine nous dira si/quand son employeur l'appelle et quels sujets ont été abordé et en fonctionne de ça on procédera. Merci pour les articles et les infos!
    Cordialement;
     Melannie
    Moderateur

    Zen Maritime Le 28-07-2021 à 16:13

    Si jamais l'employeur ou le service RH essayait de contacter le médecin traitant, c'est au médecin de respecter le secret professionnel et de ne strictement fournir aucune information sur un patient. Le médecin traitant se doit d'éconduire tout questionnement relatif à la santé d'un de ses patients.

    Et sachez que le secret médical s'applique y compris au médecin du travail, et les données du DMST (dossier médical de santé au travail) doivent être tenues en dehors de la connaissance de l'employeur.

    Lorsque l'employeur est au courant de problèmes particuliers de santé (je veux dire de maladie, hors accident de travail ou maladie professionnelle) c'est le plus souvent parce que le salarié lui-même en a parlé au sein de l'entreprise, à un collègue trop bavard, ou bien qu'il a laissé traîner une ordonnance dans la photocopieuse ou une boîte de médicaments sur son bureau.

    Par ailleurs, il est bien évident que si un salarié fournit un jour un certificat d'arrêt de travail tamponné par un cardiologue ou par un neuro-psychiatre, il ne s'étonnera pas que l'employeur ait ensuite une certaine idée de la nature du problème médical.

    Si l'on veut rester plus "secret" mieux vaut faire établir l'arrêt de travail par un médecin généraliste, cela ne révèle rien de la nature de la maladie. 

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Membre

    Melannie Le 28-07-2021 à 16:22

      < 10 messages


    Bonne Astuce! Vu que mon marie n'est jamais malade, on devrait pas avoir trop de problème, mais quand même je le trouve bizarre. 
    Melannie
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Maladie & Santé au Travail ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page