Accueil » Droit du Travail Salarié » Evolution de la relation de travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Evolution de la relation de travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Refuser une adresse email professionnelle nominative

Visiteur

Norbert94 Le 12-07-2019 à 09:27

Bonjour à Tous,
Voici ma question, un salarié peut-il refuser de manière légale une adresse email nominative (ex: prénom.nom@société.fr) et vouloir à la place une adresse générique liée à son service (ex: compta@société.fr). Le salarié désirant gardé l'anonyma vis à vis des clients.
Merci d'avance pour votre réponse.
Cordialement

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Zen Maritime Le 12-07-2019 à 11:45

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Le salarié d'une entreprise n'est pas un anonyme. Votre employeur n'a pas à vous anonymiser lorsqu'il dit ou qu'il écrit à un client de la société "contactez donc Victor Machin mon collaborateur au service comptabilité : victor.machin@société.fr".

    Et votre activité professionnelle n'est sans doute pas assez spéciale pour que vous puissiez exiger de travailler sous un pseudonyme !?

    Lire en cliquant ici : www.service-public.fr


    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Visiteur

    Jhon.Doe Le 07-02-2021 à 17:24

      visiteur


    Une adresse mail nominative impose que le salarié se promène pendant ses heures de travails avec un tee shirt avec écrit dessus son "nom.prenom".
    Je suis actuellement dans une démarche contre mon employeur qui a créé à mon insu un mail "nom.prénom@entreprise;COM".
    Sans me consulter ni m'en informer.
    Je précise, que j'étais intérimaire au même poste pendant 18mois avant d'être embauché. Et que je n'avais pas ce mail de la honte.
    Je viens de finir la phase du contact "dpo" de l'entreprise ou à la réponse je me demande si c'est un vrai dpo ou mon boss au vu de la réponse.
    -que c'est normal ce type de mail pour tout le monde etc...
    En fait, la RGPD 2018 est présenté comme de nouveaux droits, alors que non, c'est la fin de X années d'abus dans ce domaine.
    Avant, ils faisaient ce qu'ils voulaient. Il suffisait d'écrire en tout petit dans un document quelconque, "vous avez droit accèes et patati patata ---> vas voir la cnil, en attendant je m'assois sur tes droits !! ".
    Surtout que dans les techniques de management, l'utilisation du nom de famille fait partie des techniques d'infériorisations suivant comment il est utilisé.
    Dans la tête d'un supérieur, controler le nom de son subalterne c'est le controler.
    Et de manière, subliminale, c'est vrai !
    -Quand on est allé sur le site de la cnil pour "comment faire pour la saisir" on est plus que découragé.
    On est dégouté d'essayer de faire valoir ses droits.
    Pourtant la vie privée c'est très clair. C'est dans la constitution  et traduit dans l'article 9 du code civil.
    Alors après, ça tourne autour du pot en jouant de l'interprétation que "enfin", c'est normal. Tout le monde le fait.
    Tout le monde le fait pour plusieurs raisons.
    Cela ne posais pas de problèmes avant l'ére internet, car avant on n'avait pas à se poser la question de créer un compte avec son vrai nom ou pas de peur d'être retrouvé par des collègues de travail qui vous google.
    Les premières adresses d'entreprise : prenom.nom@entreprise.com était au début uniquement pour les cadres, les commerciaux etc..
    Bref .. ce qui trouvent valorisant de mettre leur nom en avant professionnellement.
    La première imression que j'ai eu quand j'ai vu ce type de mail, est que j'ai pris la résolution que je ne serais jamais cadre. Hors de question d'avoir ce type de mail !
    Il y a ensuite les fonctionnaires dont ceux de la cnil. Constitutionnelement, les citoyens ont un droit de regard sur leur administration. Il en découle par extension, que tout fonctionnaire est tenu de donner son identité à tout citoyen qui lui demande.
    Il en découle un normalisation de ce type de mail par leur exemple.
    Ce qui est une erreur, car les employés du privé n'ont pas ce type de contrainte.
    Et le dernier point, est celui expliqué plus haut de la banalisation de ce type d'abus pendant environs 10 avant le rgpd 2018 qui remet les pendules à l'heure.
    Et la pendule, elle est précise :
    Toute donnée qui permet d'identifié une personne est une donnée personnelle comme le nom et le prénom.
    Toute utilisation de ces données, doit avoir l'approbation du propriétaire de ces données. ainsi que l'information précise au cas par cas de l'utilisation.
    Cette règlementation encourage l'utilisation de la pseudonomysation. Ce qui est une excellente chose.
    Après tout, en quoi, cela pose problème l'utilisation d'un nom d'emprunt pour le travail ?
    Donc contrairement au post précédent, oui légalement il en a le droit.
    La simple existance de ce mail, est une diffusion de son nom et de son prénom.
    Maintenant pour la pratique, quand on est salarié on serre la ceinture la dernière semaine du mois, donc se payer un avocat... et on touche trop pour l'aide juridictionnelle.
    En plus de cela tout est mélangé :
    -civil avec l'article 9 du code civil mais on risque d'être débouté pour aller voir la cnil.
    -avant la cnil il faut saisir le data privacy officicer de la boite ( ce que je viens de faire).
    -il y a aussi les prud'hommes, car l'employeur aime tout mélanger, comme l'utilisation du nom et prenom avec la nécessité d'un mail pro pour des raisons de sécurité.

    Sachant qu'en plus mon boulot est de déboucher des wc. Et que donc je boycotte ce mail qui diffuse mon nom de famille a des milliers de collaborateurs dans le dysneyland office365 de la boite.
    Moderateur

    Zen Maritime Le 07-02-2021 à 19:00

    Bonjour,

    Du point de vue juridique il y a le Code civil (art.9) qui énonce votre droit au respect de votre privée, on pourrait donc en inférer votre droit d'autoriser ou non l'utilisation d'une donnée personnelle, votre nom étant bien évidemment une donnée personnelle

    Mais il y a aussi le Code du travail (art.L1121-1) qui justifie que l'employeur puisse limiter dans une certaine mesure ce droit que vous avez (votre droit personnel, votre liberté individuelle) si c'est proportionnée au but recherché dans l'intérêt du fonctionnement de l'entreprise

    Alors de ce point de vue cela pose questions, par exemple en communication interne dans l'entreprise si tel service (RH, comptabilité...) ou si le CSE a besoin d'adresser un courriel à un salarié de l'entreprise, c'est particulièrement simple si toutes les adresses de messagerie professionnelle sont constitués sur le même principe nom.prenom@entreprise.com

    à l'inverse, s'il faut se référer à un répertoire d'équivalences lorsque l'on veut envoyer un courriel à Mr nom prenom pour trouver que son adresse professionnelle impersonnelle est par exemple serviceB89_poste72@entreprise.com cela peut devenir compliqué

    (et source d'erreur si en retour du mail on reçoit depuis l'adresse serviceB89_poste72@entreprise.com un message informant que Mr nom prenom est maintenant affecté dans le service au poste53)

    d'autre part, en prenant en compte le respect dû par l'employeur a tout message dont l'objet porterait l'intitulé "message personnel" ou "message confidentiel" on peut se poser la question si l'adresse de courriel est rendue impersonnelle et générique, ex: contact_service-entretien@entreprise.com comment se ferait la distinction entre ce qui est courrier d'entreprise (l'employeur y a droit d'accès) et courrier marqué personnel (l'employeur n'est pas en droit de l'ouvrir)...

    si vous avez des idées, c'est intéressant

    cordialement
    zen maritime

     
    Visiteur

    Jhondoe Le 04-03-2021 à 18:30

    Bonsoir,
    Je trouve l'article art.L1121-1 du code du travail et ce que je dit concordant.
    La problèmatique se pose car il n'y a pas de justification sur la proportionalité de la tache à accomplir.
    L'entreprise impose la même chose à tout le monde sans distinction, et ce quelque soit la tache que l'on a à réaliser.
    Que l'on soit manoeuvre, technicien electricien, technicien de surface, cadre etc...
    Hors comme dans mon cas, ouvrier manuel ou est l'intérêt au vu de la tâche à accomplir ?
    Ensuite toujours la même question, que j'ai une adresse mal jhon.doe@entreprise.com, ça va changer quoi ?
    Le point que vous soulevez sur la complexité n'est pas insurmontable. Loin de là.
    Comment faisait-on avant que les entreprises se mettent à créer leur propre serveur mail ?
    On ne contacte pas un mail, mais un profil et l'adresse qui y correspond, qu'elle soit mail, postale ou téléphonne.
    C'est la même chose qu'un numérôt de téléphonne.
    Vous avez 2 données. L'identité et le numérôt.
    Vous faites ça avec le téléphonne tout les jours et vous ne vous en rendez plus compte.
    Si vous contactez la cq, on vous demandera votre numérôt cq, idem pour les assurances numérôt contrat ou client etc...
    Ce mail professionnel posséde aussi un identifiant anonyme : VGT670@entreprise.com
    Sur ma fiche de paie, je suis identifié par un numérôt matricule. D'ailleurs je vais le publier car franchement j'ai pas fait exprés d'avoir ce numérôt.
    190084
    Quand j'ai percuté ce numérôt, au début j'ai cru que c'était une blague de l'administratif interne de la boite, vu mon combat.
    Mais en fait. En reprennant ma première fiche de paie, c'est bien ce numérôt depuis le début.
    En fait comme l'employeur qui aime mélanger et amalgamer pour imposer à tous sans proportionalité etc.. vous avez mis de coté une distinction de communication au travail.
    Un mail professionnel c'est un mail pour travailler.
    Hors mon outil de travail, c'est la clé à molette, pas ce mail.
    Mais il m'est imposé pour les raison que vous donnez, c'est à dire la partie RH ou administratif interne.
    Ce sont pour moi 2 choses différentes.
    Par exemple mon boss m'impose ce mail au prétexte qu'il en a besoin pour gérer la pose des congés payés ???
    Effectivement pour lui, gérer la pose des congés payés c'est son travail, mais ce n'est pas le mien.
    En gros, on me l'impose pour l'administratif qui me concerne. Et du coup mon identité est diffusée sur l'annuaire de l'entreprise.
    Pour ce qui est de la partie "message personnel".
    Déjà, je boycotte ce mail qu'on m'impose, mais jamais je l'utiliserai pour du personnel.
    J'ai mon téléphonne perso avec 4G illimité, partage de connection sur mon pc portable perso et mes mails restent personnels.
    Car il faut savoir, qu'il est impossible de détecter si l'employeur li les mails ou pas.
    Technologiquement, un mail est un fichier texte.
    il suffit simplement d'accéder aux données serveurs.
    Donc vous pouvez avoir des mail lu, mais toujours affiché non lu sur votre gestionnaire de mail.
    Si on rajoute, la dernière génération de firewall serveurs, qui eux inspectent tout ce qui rentre sur le réseau entreprise et donc même les mails "personnel". Cette dernière génération li le code source et peut faire de la détection par mot clé "dans le fichier".
    Donc j'ai un conseil à donner. Ne jamais utiliser son mail pro ou équipement pro pour du personnel.
    Déjà que : https://blog.carriere-info.fr/score-de-productivite-microsoft-365.html
    C'est comme travailler avec des caméras en permanence sur soi.
    Dans l'article en exemple, ils ont "bridé" le logiciel mais la récolte des données est toujours là !
    Et puis bridé ou ? en zone euro rgpd ? ou que en France. Et donc la filiale US de votre entreprise, il est bridé son logiciel ?
    cordialement.
    Jhon.Doe
    Moderateur

    Zen Maritime Le 05-03-2021 à 08:26

    Pour vous répondre il conviendrait que de votre côté vous adoptiez une lecture moins partiale, je reprends pour exemple ce que vous écrivez "il n'y a pas de justification sur la proportionalité de la tache à accomplir".

    Le Code du travail (art. L.1121-1) énonce que les dispositions prises dans l'entreprise doivent être 1/ justifiées par la nature de la tâche à accomplir et 2/ proportionnées au but recherché.

    Sur le point (1) comprenez qu'une tâche à accomplir dans une entreprise met des salariés en interactions, et même quand un travail peut être mené de façon autonome il n'est jamais mené de façon indépendante, il y a interdépendance les uns des autres.

    Cela vous explqiue comme vous le dites que "
    L'entreprise impose la même chose à tout le monde sans distinction"  dans la mesure où la tâche de chacun n'est pas considérée individuellement comme si elle était dissociée d'un tout, elle est au contraire part intégrante d'un tout.

    Prenons ainsi ce qui relève d'une interaction de tâches impliquant quelqu'un (Arnaud X.) qui travaille au service informatique de l'entreprise, tandis qu'aux RH une personne (Clémentine Y.) est chargée de l'arrivée dans l'entreprise d'un salarié nouvellement embauché (Julien Z.).

    Mail de C.Y@entreprise.com à A.X@entreprise.com pour notifier qu'il lui faut créer l'adresse mail J.Z@entreprise.com pour l'entrée en fonction dans l'entreprise de Mr Julien Z.

    Vous comprenez que l'on peut difficilement faire plus simple comme chaîne d'information, l'adresse mail de chacun dans l'entreprise étant construite à l'identique sur une même base.

    Ce qui fait que le point(2) est satisfait puisque c'est à la mesure (en proportion) d'un but recherché tel que par exemple une standardisation de process.

    Mais bon, je ne fais auprès de vous qu'une tentative d'explication, cela n'enlève rien à votre effort méritoire pour défendre votre aséité contre l'assujettissement par l'entreprise de votre nom de naissance.

    cordialement
    zen maritime 

    Afficher les 7 commentaires

    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Evolution de la relation de travail ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page