Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite - Préretraite » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Retraite, préretraite

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Retraite progressive ou chômage ?

Visiteur

Le 16-04-2022 à 17:41

Bonjour,
J'aurai 60 ans début mai. Mon eployeur est ok pour me licencier. Ce qui fait que pôle emploi me verserait une allocation pendant 3 ans puis continuerait (dispositif spécial) jusqu'à ma retraite à taux plein à 65 ans.
Donc je peux être licencié et toucher le chomage pendant 5 ans.
Mais j'aurais 150 trimestres cotisés en juillet ce qui fait que je peux prétendre à une retraite progressive (50% en emploi et 50% retraite). Mon employeur ets ok pour cette option aussi.
La retraite progressive me donnera un revenu probablement inférieur au chomâge puisque la partie retraite est calculée sur une retriate minorée (puisque avant le départ à taux plein).
Mais les cotisations retriates entrent en ligne de compte également.
Savez-vous quel est l'expert qui pourrait me conseiller utilement en prenant en compte les différents paraméètres financiers ? (avocat fiscaliste ? conseiller en patrimoine ? ...)
mercid'avance.

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Visiteur

    Le 17-04-2022 à 01:28

      visiteur


    Bonjour,
    Pour moi le premier point délicat n'est pas nécessairement l'aspect économique. Si vous choisissez la retraite progressive, êtes vous sur de conserver votre emploi 5 ans pour obtenir les trimestres du taux plein ? Car en étant licencié à 60 ans vous respecteriez la règle d'être en cours d'indemnisation, à 62 ans, depuis au moins un an pour continuer à être indemnisé jusqu'à l'obtention de tous les trimestres requis. Mais si vous êtes licencié après 61 ans, donc dans un an, cette règle ne peut plus être respectée, et Pole Emploi cessera l'indemnisation à l'age légal, 62 ans, sans tenir compte que vous n'avez pas les trimestres requis.
    Moderateur

    Le 17-04-2022 à 08:07

    Bonjour

    Vous vous trompez teca 

    Domi 77 peut parfaitement bénéficier du chomage indemnisé après 62 ans puisqu'il ne pourra pas prétendre à une retraite à taux plein à cet age-là

    Voire bénéficier du chomage jusqu'à 65 ans puisqu'il réunira toutes les conditions à 63 ans révolus (en Mai 2025) pour bénéficier de la poursuite de l'indemnisation jusqu'à l'age ou il pourra bénéficier d'une retraite à taux plein (65 ans)

    LIEN : Je suis proche de la retraite |Pôle emploi (pole-emploi.fr)

    Contrairement à ce que beaucoup pensent , l'age de 62 ans n'est pas un age couperet

    Il pénalise essentiellement les demandeurs d'emploi dont la fin d'indemnisation est intervenue peu avant leur 62eme anniversaire et alors qu'ils ne peuvent pas recharger des droits ni partir en retraite à taux plein

    Toutefois avant d'opter pour un chomage total, Domi 77 devra tenir compte de l'obligation qui est faite à tout demandeur d'emploi quel que soit son age de rechercher activement un emploi et d'en rendre compte au conseiller de Pole emploi chargé du suivi  

    Ce peut être une contrainte pénible à 60 ans que beaucoup supportent mal particulièrement en ce moment puisque Pole emploi a changé de politique en exerçant une pression beaucoup plus accentuée qu'auparavant pour inciter les demandeurs d'emploi à retravailler 

    Il faut tenir compte aussi de la prochaine augmentation progressive des trimestres cotisés pour partir à taux plein 

    Dimi doit faire un choix et il a raison d'approfondir les conséquences de celui-ci   

    Indemnisation chomage : environ 57% du salaire mensuel brut moyen (salaire annuel brut/12) 
    0
    + -
  • Moderateur

    Le 17-04-2022 à 14:32

      + 1000 messages


    Bonjour,

    A noter que si vous restiez pendant 5 ans au chômage indemnisé jusqu'à atteindre le taux plein, non seulement vous valideriez plus de trimestres (1 trimestre / 50 jours de chômage indemnisé, 4 trimestres / an) mais vous cumuleriez aussi davantage de points de complémentaire retraite (comme si vous aviez continué de travailler), ce qui peut avoir de l'importance au moment du calcul final du montant de la pension.

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Le 17-04-2022 à 20:21

    Vous m'interessez ? ! Mais pouvez vous expliquer pourquoi je validerai plus de trimestres et de points complémentaires que si j'étais en retraite progressive ? D'après ce que j'ai lu en retraite progressive on continue à cotiser pour la retraite donc je ne comprends pas votre point de vue.
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Le 17-04-2022 à 20:20

      < 10 messages


    @Milou
    "Contrairement à ce que beaucoup pensent , l'age de 62 ans n'est pas un age couperet" c'est effectivement ma grande crainte. Vous me rassurez ...sauf que sur le lien pole emploi que vous donnez il est indiqué "Si vous avez 62 ans et n’avez pas le nombre de trimestres pour une retraite à taux plein, vous pouvez être indemnisés jusqu’à la veille de leur retraite " et non "Si vous avez 62 ans ou plus etc." .Donc ce n'est pas clair du tout et je n'ai aucune confiance dans la bienveillance de pôle emploi pour interpréter les textes en ma faveur ;o).
    Pour la recherche obligatoire effectivement il ya ce risque à prendre en compte. Mais il reste faible car dans mon domaine (le developpement logiciel) après 50 ans on est plus crédible alors à 60 ... Et puis les offres doivent répondre à certains critères (75% de l'ancien salaire etc).
    @zen maritime
    Vous m'interessez ! Mais pouvez vous expliquer pourquoi je validerai plus de trimestres et de points complémentaires que si j'étais en retraite progressive ? D'après ce que j'ai lu en retraite progressive on continue à cotiser pour la retraite donc je ne comprends pas votre point de vue.

    Moderateur

    Le 18-04-2022 à 08:43

    Bonjour

    La poursuite de l'indemnisation au-delà de 62 ans (lorsque les droits ouverts sont épuisés) est souvent abordée sur ce forum ou d'autres questionneurs se sont posés la même question que vous 

    Pour vous rassurer , regardez l'exemple illustré n° 9 page 102 du LIEN
    PRE-CIRC-Circulaire_n_2021-13_du_19_octobre_2021.pdf (unedic.org)

    C
    ette situation correspond à la votre .

    NB : Par poursuite de l'indemnisation : il faut comprendre jusqu'à l'age de départ en retraite à taux plein (au plus tard à 67 ans) puisque le demandeur d'emploi réunit toutes les autres conditions pour en bénéficier

    Etant entendu qu'à défaut de réunir toutes les conditions cumulatives après 62 ans , l'indemnisation prendra fin lorsque les droits ouverts seront épuisés (pas de prolongation) 
    Moderateur

    Le 18-04-2022 à 09:58

    @ domi 77, si vous me relisez vous verrez que je n'ai jamais écrit "plus de trimestres et de points complémentaires" j'ai seulement pointé une information que les demandeurs d'emploi méconnaissent parfois, le fait que le chômage indemnisé leur rapporte aussi des points de retraite complémentaire comme s'ils avaient gardé leur dernier emploi.

    Par ailleurs, en ce qui concerne les 62 ans je confirme pleinement ce que vous a dit Milou27, les conditions d'un maintien de droits sont étudiées par le Pôle Emploi à partir de 62 ans, il n'y a pas une règle tout ou rien qui voudrait que si l'on ne remplit pas toutes les conditions à 62 ans pile on se trouverait exclu d'un droit au maintien, la condition par exemple des 365 jours minimum d'indemnisation en cours peut très bien n'être remplie qu'à 62 ans et demi, et même bien plus tard si l'on n'a été inscrit au chômage indemnisé qu'à la suite d'une perte d'emploi après 62 ans.

    Une personne de 63 ans perd son emploi, elle n'a pas tous ses trimestres pour liquider sa retraite au taux plein, elle est éléigible au chômage indemnisé pour 3 ans jusqu'à 66 ans, si à 66 ans elle n'a toujours pas son compte de trimestre, et si elle remplit l'ensemble des critères elle est susceptible d'avoir droit au maintien un an de plus jusqu'à 67 ans dernière limite, elle atteindra ainsi l'âge du taux plein automatique quelque soit son compte de trimestres.

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Membre

    Le 18-04-2022 à 18:17

      < 10 messages


    Effectivement "Les durées d’indemnisation peuvent être prolongées pour les allocataires âgés d’au moins 62 ans, jusqu’à ce qu’ils obtiennent une retraite à taux plein, au plus tard jusqu’à l’âge prévu au 2° de l’article L. 5421-4 du code du travail " d'après le document de l'UNEDIC cité par Milou.
    Le texte officiel est plus précis que ce qu'on trouve sur internet.
    Merci à tous pour m'avoir éclairé sur ma problématique.
    Je ne sais pas encore que choisir.
    En effet, je ne pense pas que pôle emploi soit en capacité de me trouver un employeur qui puisse me proposer un travail à un salaire au moins égal à 75% de mon salaire actuel (condition de leur règlement), donc je ne suis pas inquiet pour cette option.
    Et mon employeur est une grosse société qui peut me garder.
    J'en reviens donc à mon questionnement initial qui devient purement financier. 
    Quelle est la situation la plus avanatgeuse, pas seulement en terme de rémunération mensuelle mais surtout en terme de cotisation aux diverses caises de retraite pour l'après.C'est à moi de trouver les bonnesi nformations sur le sujet. Peut-être que la CNAV m'accordera un RV pour m'éclairer...
    Encore un grand merci à tous
    Visiteur

    Le 19-04-2022 à 09:31

    Si vous êtes au chômage jusqu'à l'obtention du nombre de trimestres nécessaire au taux plein, votre retraite de base sera calculée sur les 25 meilleures années. Le chômage n'étant pas un salaire, les dernières années ne compteront pas et cette situation amène votre retraite à ne pas augmenter (je ne dis pas diminuer). Si vous retrouvez un emploi, il fera augmenter votre retraite de base si le salaire qu'il vous procure est amené à faire partie des 25 meilleures années.
    Si vous optez pour une retraite progressive :
    - possibilité de travailler à mi-temps mais en cotisant sur l'ancien salaire (avec accord de l'employeur car ça lui coûte aussi quelque chose) : votre retraite évolue comme s'il n'y avait pas eu de changement dans votre situation
    - possibilité une fois le taux plein atteint de ne pas prendre la retraite et d'envisager la surcote : 4 trimestres de + suppriment la minoration temporaire de la complémentaire et ajoutent 5% sur votre retraite de base
    Globalement, le fait d'avoir un emploi, quel qu'il soit, vous permet de maîtirser les possibilités à la retraite (arrêter ? continuer ?). Au chômage, c'ets un choix qui ne vous est pas laissé.
    Financièrement, le fait d'être en activité ne peut pas être préjudiciable sur votre retraite, et si vous cotisez sur des salaires qui feront partie des 25 meilleurs, alors vous ne cotisez pas juste pour les autres. Je ne dis pas que votre retraite va faire un spectaculaire bond en avant si vous vous maintenez dans l'emploi. Il y aura un impact positif, mais pas forcément spectaculaire. L'impact sera davantage positif si dans vos 25 meilleurs salaires actuels il y en a qui ont une bonne différence avec les meilleurs. Pour résumer, une situation de chômage va figer votre retraite alors qu'une situation d'emploi lui permet d'évoluer favorablement avec un salaire d'un certain niveau.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Retraite, préretraite  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page