Accueil » Droit de la Famille - Divorce » Droit des Successions » Forum

Forum Droit de la Famille - Divorce

Forum Droit des Successions

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


succession et communaute universelle

Visiteur

Le 02-05-2022 à 07:49

Bonjour,
mes parents etaient mariés sous le regime de la communaute universelle avec attribution integrale ;
ma mere vient de deceder ;
 j'ai cru comprendre que le role du notaire etait des plus succins, se contentant d"enregistrer les changements de titre de propriete immobiliere ;
ya  t il des demarches qui me seraient utilles a faire en tant qu enfant du couple,
 telle une demande d'acte de notoriete ou tout autre visant a avoir un compte rendu de cet evenement
je vous remercie

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 02-05-2022 à 08:00

      + 1000 messages


    En tant qu'héritier réservataire, rien ne vous interdit de choisir un notaire qui défendra vos intérêts, notaire différent de celui qui a reçu mission de régler la succession. S'il y a des biens immobilers, le notaire est obligatoie et il s'occupera de la totalité de la succession, pas seulement des biens immobiliers.

    En effet, il faudrait savoir si vos parents ont fait une donnation totale au survivant, de sa part dans la communauté, ou une donnation seulement en usufruit de la part successorale. Cela pourrait changer certaines choses.
    0
    + -
  • Visiteur

    Le 02-05-2022 à 08:18

      visiteur


    merci pour votre reponse
    mais il ne s'agit pas d'une donation au dernier viant ou similaire
    mais d'un changement de regime matrimonial operé il y a quelques annees et relevant de la communaute universelle avec attribution integrale
    Membre

    Le 02-05-2022 à 08:34

    Et bien cette attribution est bel et bien une donation au dernier vivant, rien d'autre, mais il vaut mieux consulter un notaire.
    Membre

    Le 02-05-2022 à 21:09

    Les avantages matrimoniaux résultant d'un contrat de mariage ne sont absolument pas regardées comme des libéralités, et donc l'attribution intégrale n'est PAS une donation au dernier vivant (pas plus le fait qu'un bien anciennement propre soit devenu commun).

    C'est l'article 1527, commun à toutes les communautés conventionnelles, pas seulement l'universel, avec ou sans clause d'attribution, intégrale ou pas.

    Les enfants du défunt communs avec le survivant n'ont donc aucune action contre les avantages retirés du contrat, quand bien même ils sont réservataires.

    En revanche, le 1527 prévoit pour les enfants du défunt non communs avec le survivant une action en réduction de l'avantage matrimonial (et non de réduction des libéralités excessives), autrefois appelée action en retranchement (pour apprécier cet avantage, on procède à une double liquidation du régime matrimonial).

    Sans ça, d'une manière générale, pour apprécier la consistance du patrimoine successoral, et celui du survivant avant succession, il faut au préalable liquider le régime matrimonial. Dans le cas de brig21, le patrimoine du survivant avant succession est la totalité du patrimoine du couple en vertu du contrat de mariage, et donc le patrimoine successoral est vide.

    Pour répondre à la question, certes un acte de notoriété est possible, mais n'aura pas d'intérêt majeur. Notez aussi que la mutation de propriété n'est pas indispensable tant que votre père n'aura pas d'intention sur le bien immobilier (vendre, donner...). Il est courant que la mutation se fasse au second décès.
    0
    + -
  • Visiteur

    Le 03-05-2022 à 05:49

      visiteur


    merci rambotte toujours la meme pertinence ici
    comme comme avant ...
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page