Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Licenciement pour faute grave ou lourde : vérifier sa validité

Le licenciement pour faute grave en cas de justification tardive de la maladie

L'histoire :

 Un salarié, engagé en qualité de manutentionnaire en pâtisserie, a été licencié pour faute grave en raison d'une absence pour maladie injustifiée, et malgré les relances de son employeur.
Il saisit le juge car il conteste son licenciement pour faute grave.

 Ce que disent les juges :

Les juges constatent que l'employeur a relancé le salarié 3 jours après son absence afin d'obtenir les justificatifs et que ceux-ci ont été adressés à l'employeur 2 mois après.

Les juges considèrent que la justification de la maladie, 2 mois après, constitue une faute grave.






Actualisation

Depuis la décision du Conseil Constitutionnel du 2 mars 2016, le salarié licencié pour faute lourde a droit à une indemnité de congés payés.


Retour au dossier : Faute Grave ou Lourde : que faire en cas de licenciement ?


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés