Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Licenciement pour faute grave ou lourde : tous vos droits » Faute Grave ou Lourde : que faire en cas de licenciement ?

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Licenciement pour faute grave ou lourde : vérifier sa validité

La procédure à suivre lors du report d'un entretien préalable

L'histoire : Un salarié employé en qualité de chauffeur livreur a été licencié pour faute grave. Il estime que la procédure de licenciement n'a pas été respectée. Il argue du fait qu'après avoir reçu une convocation à un entretien préalable il a demandé un report du fait qu'il se trouvait en arrêt maladie. L'employeur a accepté ce report et une date ultérieure a été fixée de manière informelle. Ce qu'en disent les juges : L'absence de nouvelle convocation du salarié à un entretien préalable n'a pas pour effet de rendre le licenciement sans cause réelle et sérieuse. Par ailleurs, le délai maximum d'un mois exigé entre le convocation et la notification du licenciement disciplinaire court à compter de la date du deuxième entretien. Ce qu'il faut retenir : Lors d'un licenciement, une seule convocation à l'entretien préalable suffit. Ainsi, le ...




Actualisation

Depuis la décision du Conseil Constitutionnel du 2 mars 2016, le salarié licencié pour faute lourde a droit à une indemnité de congés payés.


Retour au dossier : Faute Grave ou Lourde : que faire en cas de licenciement ?


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés