Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Embaucher un Salarié » Conclure un contrat de formation en alternance » Contrat d'apprentissage & taxe : bien embaucher un apprenti

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Contrat d'apprentissage : comment y recourir & le rédiger ?

Apprentissage : ne ratez pas l'enregistrement



Une jeune travailleuse est engagée en tant qu’apprentie serveuse dans un café. Le contrat d'apprentissage n'est toutefois pas enregistré. Trois mois plus tard, son employeur rompt ce contrat. L’apprentie saisit donc le Conseil de prud’hommes afin d’obtenir la nullité du contrat d’apprentissage en raison de son défaut d’enregistrement et demande sa requalification en CDD.

Les juges rappellent que lorsque le contrat d’apprentissage est nul, il ne peut pas être requalifié.
Toutefois, le jeune travailleur peut prétendre au paiement des salaires sur la base du SMIC (ou du salaire minimum conventionnel) pour la période où le contrat a été exécuté, ainsi qu’à l’indemnisation du préjudice résultant de la rupture des relations de travail.

Ce qu’il faut savoir :

Plusieurs règles sont à respecter afin que ...





Retour au dossier : Contrat d'apprentissage & taxe : bien embaucher un apprenti


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés