Accueil » Droit du Travail Salarié » Maladie & Santé au Travail » Droit de retrait & d'alerte au travail : comment les exercer ?

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Droit d'alerte ou droit de retrait : quand et comment l'exercer ?

Interdiction de la retenue sur salaire en cas d'exercice du droit de retrait

L'histoire :

 Suite à l'agression de contrôleurs de la SNCF, des agents de l'entreprise exercent leur droit de retrait et refusent de reprendre leur service les deux jours suivants. Les agents invoquent l'existence d'un danger grave et imminent pour leur vie, les agresseurs n'ayant pas été interpelés. L'employeur considère que la situation ne présente pas de danger et procède à une retenue sur salaire des agents.

 

Ce que disent les juges :

 Les juges ont estimé que la situation dans laquelle se trouvaient les agents, suite à l'agression de leurs collègues de travail, présentait un danger grave et imminent pour leur vie ou leur santé.

Les juges considèrent que l'employeur ne pouvait pratiquer les retenues sur salaire et condamnent l'employeur au remboursement de ces sommes.






Actualisation

En cas d'usage abusif et injustifié du droit de retrait, le salarié s'expose non seulement à une retenue de salaire, mais aussi à une sanction. Attention donc à utiliser le droit de retrait à bon escient.


Retour au dossier : Droit de retrait & d'alerte au travail : comment les exercer ?


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés