Accueil » Droit du Travail Salarié » Maladie & Santé au Travail » Inaptitude au travail : reclassement, inapte à tout poste et licenciement » Inaptitude au travail : que se passe-t-il ? Constat, reclassement, licenciement…

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Défendre mes droits face à l'inaptitude et au licenciement

Le fait que l’employeur doit communiquer par écrit les motifs de l’impossibilité de reclassement.

L'histoire :

Un salarié a été déclaré inapte par le médecin du travail, qui a proposé un reclassement possible à un autre poste. L’employeur a alors licencié ce salarié. Ce dernier saisit le conseil de prud’hommes d’une demande de paiement d’indemnité au titre de l’absence de notification par écrit des motifs s’opposant au reclassement.


Ce qu'en disent les juges :

Pour la Cour de cassation l’employeur est tenu de faire connaître par écrit au salarié les motifs qui s’opposent au reclassement. Ainsi la Cour de cassation estime qu’une notification verbale ne peut remplacer l’écrit exigé par la loi.







Retour au dossier : Inaptitude au travail : que se passe-t-il ? Constat, reclassement, licenciement…


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés