Accueil » Droit du Travail Salarié » Maladie & Santé au Travail » Inaptitude au travail : reclassement, inapte à tout poste et licenciement » Inaptitude au travail : que se passe-t-il ? Constat, reclassement, licenciement…

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Défendre mes droits face à l'inaptitude et au licenciement

Refuser un poste auquel on est apte justifie un licenciement

Dans une affaire, une salariée engagée en qualité de monteur câbleur a été victime d'un accident du travail et a été déclarée apte sous certaines restrictions par la médecine du travail. L'employeur lui a donc proposé un poste de reclassement que le médecin du travail a jugé adapté à l'état de santé de la salariée.

La salariée a refusé le poste ce que son employeur a jugé abusif. Il l'a donc mise en demeure de venir travailler puis l'a licenciée pour faute grave pour abandon de poste.

La salariée saisit le juge d'une contestation de son licenciement. Elle estime que le poste de reclassement proposé modifiait son contrat de travail et donc que son refus était légitime.

Les juges considèrent que le licenciement était justifié. En effet, non seulement la salariée n'établissait pas que le poste de reclassement modifiait son contrat de travail, mais en plus ce n'est ni à l'employeur ni au juge d'apprécier ...





Retour au dossier : Inaptitude au travail : que se passe-t-il ? Constat, reclassement, licenciement…


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés