Accueil » Droit du Travail Salarié » Maladie & Santé au Travail » Inaptitude au travail : reclassement, inapte à tout poste et licenciement » Inaptitude au travail : que se passe-t-il ? Constat, reclassement, licenciement…

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Défendre mes droits face à l'inaptitude et au licenciement

La consultation des délégués du personnel à propos du reclassement n’est pas nécessaire en cas d’inaptitude non professionnelle

Dans cette affaire, la salariée était agent de fabrication puis retoucheuse à la société Aciers Outillage Peugeot, devenue la société Faurecia bloc avant.

Le médecin du travail, après un premier avis du 15 novembre 2005, a déclaré la salariée inapte suivant avis du 5 décembre 2005.

La salariée est licenciée pour inaptitude et impossibilité de reclassement le 6 décembre 2005 .

La salariée conteste le licenciement aux motifs que les dispositions relatives à la déclaration d’inaptitude prévues aux articles R. 4624-31 et suivants n’ont pas été respectées par l’employeur, à savoir le respect des obligations de la double-visite de reprise, de recherche postérieure des possibilités de reclassement et de consultation des délégués du personnel. L’employeur aurait dû demander l’avis des délégués du personnel dans le cadre de l’obligation de reclassement.

La salariée considère que l’employeur ne justifie pas de recherches effectives d’un autre poste ...





Retour au dossier : Inaptitude au travail : que se passe-t-il ? Constat, reclassement, licenciement…


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés