Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Licencier un salarié protégé (entreprise avec CSE) : tout savoir

Le licenciement d’un salarié protégé est nul s’il est prononcé sans autorisation administrative.

L’histoire :

Une salariée était candidate aux élections de délégué du personnel.

Elle a été licenciée malgré un refus d’autorisation de l’inspection du travail.

 

Ce que disent les juges :

Le licenciement d’un salarié protégé, prononcé sans autorisation administrative ou malgré un refus d’autorisation administrative est nul et ouvre droit pendant la période de protection, au versement d’une indemnité égale au montant de la rémunération qu’il aurait perçue entre son licenciement et sa réintégration.







Retour au dossier : Licencier un salarié protégé (entreprise avec CSE, ex-CE)


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés