photo de Rédaction Juritravail

Rédaction Juritravail

Juriste rédacteur web

La Rédaction de Juritravail est composée de juristes titulaires d'un Master II en Droit privé, ayant des spécialités, notamment en Droit du Travail, Droit immobilier, Droit de la Consommation, Droit de la Famille et Droit des Affaires.

139Actualités juridiques

183Dossiers & Modèles

13.539.548Lecteurs


Lettre contestant votre licenciement au motif de votre état de grossesse

Dernère mise à jour : 03 Septembre 2019

Nombre de vues du documents : 1243

Dans quel cas utiliser ce modèle ?

Vous êtes enceinte et vous n'avez pas encore déclaré votre grossesse à votre employeur.

N'étant pas informé de votre état, ce dernier vous a licencié.

Vous souhaitez donc déclarer votre grossesse afin d'obtenir l'annulation de votre licenciement.

Ce que dit la loi :

La salariée enceinte, dont la grossesse est médicalement constatée, bénéficie d'une protection contre le licenciement pendant la grossesse, mais également durant l'intégralité des périodes de suspension du contrat de travail auxquelles elle a droit au titre du congé de maternité (qu'elle use ou non de ce droit), ainsi que pendant les 10 semaines qui suivent l'expiration de ces périodes (article L1225-4 du Code du travail).

Pour bénéficier de cette protection, l'intéressée doit donc impérativement avoir prévenu son employeur de son état de grossesse.

Le licenciement d'une salariée est annulé si, dans un délai de 15 jours à compter de sa notification, l'intéressée envoie à son employeur un certificat médical (par lettre recommandée avec avis de réception – article R1225-2 du Code du travail) justifiant qu'elle est enceinte (article L1225-5 du Code du travail).

Le délai de 15 jours, dans lequel la salariée licenciée doit envoyer à l'employeur un certificat médical justifiant de son état de grossesse pour obtenir l'annulation de son licenciement, court à compter du jour où la notification du licenciement a été effectivement portée à sa connaissance. Ce délai étant exprimé en jours, le jour de la notification ne compte pas (Cass. Soc. 16 juin 2004, n°02-42315).

Qu'en est-il de la salariée tombée enceinte très rapidement après le licenciement ?

La Cour de cassation a eu à trancher cette question (Cass. Soc. 2 juillet 2014, n°13-12496) : l'employeur a licencié une de ses salariées par lettre du 15 octobre 2009. Le 30 octobre suivant, cette même salariée a adressé au chef d'entreprise, un certificat médical daté du même jour, attestant de son état de grossesse. Le certificat médical établi par le médecin traitant de la salariée indiquait un état de grossesse débuté depuis 10 à 15 jours environ (soit environ le 16 octobre 2009, dans le cas le plus favorable à la salariée).

Selon les juges, étant donné que la salariée justifiait avoir avisé son employeur de son état de grossesse dans le délai légal, elle était fondée à solliciter l'annulation de son licenciement.

De ce fait, la collaboratrice qui tombe enceinte dans la foulée de son licenciement (donc, dont la grossesse est postérieure à la rupture de son contrat de travail), bénéficie de la protection spéciale contre le licenciement, et ce, dès lors qu'elle en informe son employeur dans un délai de 15 jours suivant le licenciement.

Toutefois, l'employeur peut rompre le contrat s'il justifie d'une faute grave de l'intéressée, non liée à l'état de grossesse, ou de son impossibilité de maintenir ce contrat pour un motif étranger à la grossesse ou à l'accouchement. Dans ce cas, la rupture du contrat de travail ne peut prendre effet ou être notifiée pendant les périodes de suspension du contrat de travail

Contenu du téléchargement :

Guide d"utilisation & Modèle de lettre (Lettre contestant votre licenciement au motif de votre état de grossesse)


Lettre contestant votre licenciement au motif de votre état de grossesse


Nom Prénom du salarié

Adresse

 

Madame / Monsieur

Nom de l'entreprise

Adresse

 

 

Fait à ……… (lieu), le ……… (date)

 

Lettre recommandée avec accusé de réception

 

Objet : contestation de mon licenciement en raison de mon état de grossesse

 

Madame / Monsieur,

 

Salariée de votre entreprise depuis le ………… (date d'embauche), j'occupe un emploi de ……………. (poste de travail).

Le ………… (date), vous m'avez adressé une lettre de licenciement pour le motif suivant …….. (préciser), qu...

Modèle de document

Télécharger le modèle de lettre


Format : WORD

Nombre de pages : 2

Professionnel

Particulier

Le petit plus

Vous devez envoyer votre demande par courrier recommandé avec accusé de réception.

Attention, le délai de 15 jours suivant la notification du licenciement doit impérativement être respecté.


Autres documents sur le thème Obtenir des Dommages et Intêrets pour Licenciement Injustifié :


Nos publications sur le thème Obtenir des Dommages et Intêrets pour Licenciement Injustifié :

Qualification des messages provenant d'une messagerie instantanée installée sur l'ordinateur professionnel

Les messages électroniques litigieux provenaient d’une messagerie instantanée installée sur l’ordinateur professionnel du salarié mais distincts de la messagerie professionnelle.

Voir +

Clause de mobilité : l'employeur ne peut se réserver le droit d'en étendre unilatéralement la portée.

Confirmation de jurisprudence avec une salariée qui avait été licenciée après avoir refusé une modification de son secteur géographique.

Voir +

Non-respect de la procédure conventionnelle : le licenciement est sans cause réelle et sérieuse.

La Cour de cassation énonce que cette exigence constitue une garantie de fond dont la violation prive le licenciement de cause réelle et sérieuse. 

Voir +


Les modèles de lettre sur le même sujet :

Voir toutes les modèles de lettre sur le même sujet