Convocation à un entretien préalable à un licenciement (sans faute)

Répondez facilement au formulaire et obtenez un document juridique qui vous protège

Rédigez votre lettre en ligne et obtenez un document juridique complet

Identifiez le salarié
Renseignez la date et l'heure de l'entretien
Précisez si l'entreprise possède des institutions représentatives du personnel
Indiquez votre mode d'envoi
Envoyez la lettre signée

Je démarre la rédaction


Télécharger au format word

Comment ça marche ?

Tout se fait en ligne, simplement et rapidement !


Répondez au questionnaire en ligne

Le formulaire est simple et rapide, tout se fait en ligne 

Créez votre lettre de convocation à un entretien préalable

Répondez à des questions simples et rapides et obtenez votre lettre personnalisée en quelques clics.

Téléchargez votre convocation

N'oubliez pas de la signer avant de l'envoyer !


Je démarre la rédaction

Combien ça coûte ?

Vous guider pour convoquer votre salarié à un entretien préalable dans le respect de la loi

10,00 HT

Rédigé par Rédaction Juritravail

Mis à jour le 22/01/2019

Téléchargement sécurisé

Satisfait ou remboursé

Je démarre la rédaction

Ce que dit la loi

L'employeur qui envisage de licencier un salarié le convoque, avant toute décision, à un entretien préalable. Cette convocation est faite par lettre recommandée ou par lettre remise en main propre contre décharge (article L1232-2 du Code du travail).

L'entretien préalable a lieu au plus tôt 5 jours ouvrables après la présentation de la lettre recommandée ou la remise en main propre (article L1232-2 du Code du travail).

Tous les jours de la semaine sont des jours ouvrables, à l'exception du jour de repos hebdomadaire et des jours fériés habituellement non travaillés dans l'entreprise. Ainsi, si la convocation est remise en main propre ou reçue le mercredi, l'entretien aura lieu au plus tôt le mercredi suivant (les 5 jours ouvrables sont : jeudi, vendredi, samedi, lundi et mardi).

La lettre de convocation fait état de l'objet de la convocation c'est-à-dire mentionner clairement l'intention de licenciement (article R1232-1 du Code du travail).

La lettre de convocation doit donc indiquer l'objet de l'entretien, le jour, l'heure, et le lieu de l'entretien. En outre, cette lettre doit rappeler la possibilité pour le salarié de se faire assister par une personne de son choix appartenant au personnel de l'entreprise, si cette dernière est dotée d'un représentant du personnel. Dans le cas contraire, l'assistance du salarié peut se faire :

  • soit par une personne de son choix appartenant au personnel de l'entreprise ;
  • soit par un conseiller du salarié choisi sur une liste dressée par l'autorité administrative.

L'entretien doit avoir lieu pendant le temps de travail, au lieu de travail, ou au siège social de l'entreprise.

Au cours de cet entretien, vous êtes tenu d'indiquer le ou les motifs de la décision envisagée et de recueillir les explications de votre salarié (article L1232-3 du Code du travail).

Notre conseil :

Votre convention collective peut prévoir des dispositions particulières (par exemple, quant aux délais), que vous devrez respecter. N'oubliez pas de la consulter.

En cas de licenciement pour faute, la convocation à l'entretien préalable est nécessairement envoyée dans un délai de 2 mois à compter du jour où l'employeur a eu connaissance des faits fautifs.

Veillez à respecter le délai d'un mois entre le moment où vous avez pris connaissance de l'avis d'inaptitude du salarié et l'envoi de cette convocation à l'entretien préalable. En effet, passé ce délai, vous serez tenu de reprendre le versement de la rémunération du salarié.

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés