illustration logo

Lettre de convocation à un entretien préalable à une mise à pied disciplinaire

illustration aperçu dossier

18346 utilisateurs ont déjà utilisé ce modèle de lettre

photo de Sessi Imorou

Rédigé par Sessi Imorou

Mis à jour le 27 juin 2022


Ce modèle de lettre : Lettre de convocation à un entretien préalable à une mise à pied disciplinaire

Vous reprochez à votre salarié certains faits que vous estimez fautifs. Vous envisager de prononcer à son encontre une mise à pied disciplinaire (mais non de le licencier). Pour ce faire, vous le convoquez à un entretien préalable afin de l'en informer, de lui préciser le motif de la sanction et recueillir ses explications.

4,80€ TTC

photo de Sessi Imorou

Rédigé par Sessi Imorou

Mis à jour le 27 juin 2022


La recommandation de l'auteur

Ce modèle de lettre ne doit pas être utilisé si la sanction envisagée est un licenciement.  

La sanction ne doit pas être prononcée moins de 2 jours ouvrables après l'entretien et au plus tard un mois après celui-ci (article L1332-2 du Code du travail).

Il est préférable de vérifier dans votre convention collective si une procédure spécifique n'est pas prévue pour la mise à pied disciplinaire. Si tel est le cas, cette procédure doit être suivie.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

L'employeur qui envisage de mettre un salarié à pied à titre disciplinaire doit convoquer celui-ci à un entretien préalable (article L1332-2 du Code du travail). Cette convocation doit être envoyée dans un délai de 2 mois à compter de la date de connaissance des faits fautifs.

La lettre doit indiquer la date, l'heure le lieu et l'objet de l'entretien ainsi que la faculté offerte au salarié d'être accompagné.

Aucun délai n'est imposé entre la convocation et la tenue de l'entretien. Un délai suffisant doit être laissé au salarié afin de préparer sa défense et de trouver, s'il le souhaite, une personne interne à l'entreprise pour le représenter lors de l'entretien.

En effet, au cours de cet entretien, le salarié a la possibilité de se faire assister par une personne de son choix appartenant à l'entreprise. Lors de l'entretien, l'employeur devra mentionner les faits reprochés au salarié ainsi que la sanction envisagée (mise à pied disciplinaire) et recueillir les observations du salarié. 

Attention, le règlement intérieur doit prévoir la mise à pied disciplinaire comme sanction et doit en préciser la durée.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

5

Note moyenne sur 1 avis

  • le 12/11/2018

    Cela m'a permis de rédiger la lettre de convocation dans le respect de la réglementation.

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Nos actualités sur le thème Mise à pied & procédure : comment mettre à pied un salarié ?

Par Stéphane Vacca le 02/08/2021 • 1417 vues

Le juge peut-il ne retenir qu'une seule sanction ou doit-il annuler les deux?


Par Virginie Langlet le 06/05/2021 • 25465 vues

Un délai de 7 jours entre la mise à pied conservatoire et la procédure de licenciement, sans m...


Par Virginie Langlet le 02/02/2021 • 1196 vues

C’est à l’employeur de prouver que le seuil d'effectif de l'entreprise était inférieur à celu...


Par Pauline Righini le 13/12/2019 • 3052 vues

En raison du comportement fautif de son salarié, une société a mis à pied ce dernier, puis, 4...


Voir toutes les actualités
illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences