illustration logo

Mise en demeure à l’artisan (ou constructeur) de déclarer un sinistre à son assurance garantie décennale

illustration aperçu dossier

6513 utilisateurs ont déjà utilisé ce modèle de lettre

photo de Mathilde Guyban

Rédigé par Mathilde Guyban

Mis à jour le 04 décembre 2020


Ce modèle de lettre : Mise en demeure à l’artisan (ou constructeur) de déclarer un sinistre à son assurance garantie décennale

Votre maison est terminée depuis quelques mois, des infiltrations d'eau dues à un défaut d'étanchéité d'une toiture terrasse apparaissent. Vous constatez un défaut d'isolation thermique entraînant de la condensation ou des fissures importantes se forment ou tout autre désordre affectant la solidité ou la destination de votre bien.  

Vous souhaitez faire jouer la garantie décennale de l'artisan.

3,60€ TTC

photo de Mathilde Guyban

Rédigé par Mathilde Guyban

Mis à jour le 04 décembre 2020


La recommandation de l'auteur

Restez courtois en toutes circonstances.

Pour des raisons de preuve, envoyez votre courrier par lettre recommandée avec accusé de réception, notamment si vous souhaitez engager une procédure devant la juridiction compétente.

Pensez à joindre à votre courrier une copie de la facture délivrée par l'artisan.

Gardez une copie de ce courrier.

En cas de refus de l'artisan, vous pourrez saisir directement son assurance pour mettre en œuvre la garantie décennale.

 

 

Ce que dit la loi

La garantie décennale est définie comme une responsabilité de plein droit du constructeur d'un ouvrage « envers le maître ou l'acquéreur de l'ouvrage, des dommages, même résultant d'un vice du sol, qui compromettent la solidité de l'ouvrage ou qui, l'affectant dans l'un de ses éléments constitutifs ou l'un de ses éléments d'équipement, le rendent impropre à sa destination » (article 1792 du Code civil).

Ainsi, elle couvre les travaux pour une période de 10 ans depuis leur réception. 

Il n'existe pas de définition légale de l'ouvrage. Les juges se réfèrent notamment au caractère immobilier, à l'ampleur des travaux et à leur nature avec une appréciation au cas par cas.

Les dommages doivent être d'une certaine gravité. Ils doivent avoir pour conséquence :

  • soit de compromettre la solidité de l'ouvrage ;
  • soit de le rendre impropre à sa destination.

L'impropriété à destination empêche l'ouvrage de remplir la fonction à laquelle il est destiné. Cette notion est subjective et doit donc être interprétée au cas par cas.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Nos actualités sur le thème Certificats et Garanties : diagnostic technique, parfait achèvement, décennale, assurance, déclaration de sinistre

Par Vianney Ley le 14/10/2021 • 2032 vues

L’article « Garantie décennale et responsabilités en droit de la construction » détaille les fondements principaux d’action ouverts aux propriétaires et maître d’ouvrage.


Par URBANLAW AVOCATS CAZAMAJOUR le 14/05/2021 • 1574 vues

Des particuliers avaient confié à une société la construction d’une maison à usage d’habitat...


Par URBANLAW AVOCATS CAZAMAJOUR le 31/03/2021 • 843 vues

Des particuliers avaient conclu un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) avec fou...


Par Marine Venin le 09/10/2020 • 829 vues

Dommages aux existants : l'assureur ne doit sa garantie que si l'ouvrage existant est totalement ...


Voir toutes les actualités
illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences