-

Vous êtes abonné ? identifiez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus

photo de Valérie Lohat

Ce dossier : 

L'action en justice du CSE

a été rédigé par Valérie Lohat, Juriste

4.0 (1 avis clients)

Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT

CSE

Rédigé par Valérie Lohat - Mis à jour le 19 Décembre 2019

4.0 (1 avis)

*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Vous êtes un membre élu au Comité Social et Economique (CSE) et souhaitez savoir si vous pouvez agir en justice car votre instance est en litige contre un prestataire (par exemple : une banque) ou un salarié du CSE. Vous vous interrogez sur la possibilité d’intervenir pour des actions touchant la vie même de l’entreprise, comme un plan de cession dans le cadre d’un redressement judiciaire ? Le CSE peut-il défendre les intérêts individuels ou collectifs des salariés ? A contrario, la responsabilité du CSE peut-elle être recherchée ?

*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT

CSE


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • CSE
  • Agir en Justice
  • Instance
  • Litige
  • Responsabilité
  • Se défendre en Justice

Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

11 Questions Essentielles

  • Un CSE peut-il saisir le juge en vue de l’annulation de ruptures conventionnelles ?

  • Dans quels cas le CSE ne peut pas agir en justice ?

  • Le CSE peut-il se porter partie civile ?

  • Sous quel délai, le CSE peut-il agir en justice à propos de son budget de fonctionnement ?

  • Le CSE peut-il agir en justice dans le but de faire reconnaître l’existence d’une Unité Economique et Sociale (UES) ?

  • Le CSE peut-il agir devant le juge administratif ?

  • En cas de délit d’entrave, le CSE peut-il agir en justice ?

  • La responsabilité d'un élu du CSE peut-elle être engagée ?

  • Le CSE peut-il voir sa responsabilité pénale engagée ?

  • La délégation du personnel est elle dotée de la personnalité civile ?

  • A quelles conditions le CSE peut-il agir en justice ?

Voir les autres questions essentielles


Ce dossier contient également

2 Modèle(s) de Lettre(s)

Gagnez du temps en utilisant nos modèles de lettre. Grâce aux commentaires et précisions de nos juristes, personnalisez votre modèle puis imprimez-le : c'est prêt !

  • Lettre informant de la désignation d'un mandataire permanent

  • Lettre du CSE des entreprises ayant au moins 50 salariés donnant mandat pour le représenter en justice


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Tout membre du CSE peut être amené à se demander si son instance est en droit d’agir en justice.

Les interrogations sur le sujet sont nombreuses : quelles sont les conditions pour que le CSE puisse agir en justice ? Le CSE peut-il agir en justice dans tous les cas, notamment ceux ayant trait aux intérêts des salariés ? Au-delà de celle du représentant du personnel, le CSE lui-même peut-il engager sa responsabilité ?

Ce que contient ce dossier :

Ce dossier contient tous les éléments dont vous avez besoin afin de connaître les possibilités pour le CSE d’agir ou de se défendre en justice : 

  • les conditions pour engager une action en justice ; 
  • les actions ouvertes au CSE ;
  • les cas dans lesquels il ne peut pas agir ;
  • la responsabilité des membres du CSE ;
  • la responsabilité du CSE.

La question du moment

La responsabilité d'un élu du CSE peut-elle être engagée ?

Tant que le représentant du personnel reste dans les limites de l'exercice de son mandat, sa responsabilité civile ne peut pas être engagée et c'est le CSE qui devra répondre, en tant que personne morale, de ses actes.

Il pourrait en être autrement si le membre du CSE était déclaré responsable d'un acte dommageable dépassant les limites normales de son mandat :

  • détournement de fonds,
  • acte de violence,
  • diffamation à l'encontre de l'employeur, etc.

Autrement dit, il faut une faute individuelle de l'intéressé pour que sa responsabilité soit engagée.

D'ailleurs, cette responsabilité personnelle peut se cumuler avec celle, collective, du CSE, lorsque l'individu a, par sa faute personnelle, contribué à la réalisation du dommage. La jurisprudence applicable au Comité d'Entreprise (CE) est transposable au CSE sur ce point (1).


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Les dernières actualités sur cette thématique

CSE : pas de remise en cause des indemnités de congés payés fondée sur le droit d'alerte

Selon la Cour de cassation, le droit d’alerte des délégués du personnel ne peut pas viser le calcul des indemnités de congés payés. M. M. , délégué du personnel, a demandé à son emplyeur, en vertu de son droit d'alerte, de réaliser une enquête...

Voir +


Les avis des internautes

4.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 4

    le 08/05/2015

Les autres dossiers sur le même thème