JEHANNO FRANCOIS Généraliste en droit privé et droit public, je vous informe et vous conseille pour gérer les difficultés de la vie quotidienne, privées ou professionnelles. Je vous propose une assistance personnalisée et la garantie d'un interlocuteur de référence c

Accueil » Actualité juridique » Maître Francois Jehanno » Actualité » Usage de caméras mobiles lors d'interventions de police ou de sécurité

Usage de caméras mobiles lors d'interventions de police ou de sécurité

Par Maître Francois Jehanno | 06-01-2017 | 0 commentaires | 407 vues


Attention aux caméras

Les conditions de mise en œuvre des caméras mobiles par les forces de l'ordre viennent d'être précisées par 3 Décrets publiés le 27 Décembre 2016 (1).

Le 1er Décret est relatif au traitement des enregistrements audiovisuels provenant des caméras individuelles portées par les agents de la police nationale ou les militaires de la gendarmerie nationale en application de l'article L. 241-1 du Code de la sécurité intérieure qui prévoit de tels enregistrements "lorsque se produit ou est susceptible de se produire un incident, eu égard aux circonstances de l'intervention ou au comportement des personnes concernées" lors d'une intervention.

Ce Décret rappelle également les finalités de ces enregistrements : prévention des incidents ; constat des infractions et collecte de preuves ; formation des agents (2).

Et précise notamment les catégories de données à caractère personnel et informations dont l'enregistrement est autorisé, les personnes habilitées et les conditions d'accès à ces données, ainsi que leur délai de conservation qui est de six mois avant destruction automatique (3).

Les deux autres décrets concernent l'expérimentation des caméras mobiles respectivement par les agents de police municipale et les agents des services internes de sécurité de la SNCF et de la RATP.

Les premiers peuvent être autorisés (par arrêté préfectoral) à procéder à l'enregistrement de leurs interventions à titre expérimental jusqu'au 3 juin 2018 dans les conditions de l'article L. 241-1 du Code de la sécurité intérieure, et les seconds jusqu'au 1er janvier 2020, sur le fondement de l'article L. 2251-4-1 du Code des transports. 

 

Par François Jehanno

Avocat au Barreau de Nîmes 

 

Références :

(1) D. n° 2016-1860, 2016-1861 et 2016-1862, 23 déc. 2016 : JO 27 déc. 2016

(2) CSI, art. R. 241-1

(3) CSI, art. R. 241-2 et s.

Contactez le Cabinet FRANCOIS JEHANNO

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés

L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte