Accueil » Chiffres et Indices » Saisie des rémunérations (barème 2018)

Saisie des rémunérations (barème 2018)

La loi permet à tout créancier, qui bénéficie d'une créance à votre encontre, dont le montant est chiffré, non contestable, et exigible, de faire saisir une partie de votre rémunération que votre employeur retiendra. Le créancier doit être en possession d'un titre exécutoire, c'est-à-dire la plupart du temps soit une décision de justice, soit un titre délivré par une administration comme l'administration fiscale ou l'URSSAF. Le créancier doit saisir le Tribunal d'instance du lieu de votre domicile, lequel doit organiser, avant toute chose, une tentative de conciliation.

Le montant total du salaire qui ne peut pas être saisi est égale au montant de ressources dont disposerait le salarié s'il ne percevait que le revenu de solidarité active soit 545,48 euros par mois. En effet, il demeure de manière systématique une part insaisissable de salaire, dont le montant dépend de la rémunération perçue par le salarié, de ses accessoires (par exemple, une prime) et des avantages en nature. Le but est de permettre à la personne visée par la saisie sur salaire, de disposer d'un minimum de revenu mensuel pour vivre.

 

Barème en vigueur du 1er janvier au 31 décembre 2018 

Débiteur sans personne à charge

Tranche de rémunération mensuelle
Proportion saisissable Maximum saisissable cumulé
jusqu'à 313,33 euros 1/20 15,67 euros
de 313,34 à 611,67 1/10 45,50 euros
de 611,68 à 911,67 1/5 105,50 euros
de 911,68 à 1.210,83 1/4 180,29 euros
de  1.210,84 à 1.509,17 1/3 279,73 euros
de 1.509,18 à 1.813,33 2/3 482,51 euros
au-delà de 1.813,33 euros la totalité 482,51 euros
plus le reste du salaire au-delà de 1.813,33 euros

En outre, le barème de saisie est ajusté afin de tenir compte du nombre de personnes à charge du débiteur. Pour connaître le barème applicable lorsque la personne justifie avoir une, deux, trois ou quatre personnes à charge, se reporter à ce tableau.

 

Toutes vos questions et nos réponses sur le salaire dans le dossier : Bulletin de paie, saisie, avance, retenue...


Sources : Articles L. 3252-3 et L. 3252-6 du Code du travail ; Article R. 3252-2 et suivants du Code du travail ;


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2018 JuriTravail tous droits réservés