Accueil » Convention Collective » Batiment de la région parisienne » Convention collective du bâtiment en région parisienne : quel délai de préavis en cas de démission ?

COVID-19 : Convention Collective à jour des derniers accords conventionnels

Toutes nos conventions collectives contiennent les accords signés par les partenaires sociaux pour faire face à la pandémie.

Convention collective Bâtiment Paris Retour à la convention collective Bâtiment Paris Convention collective du bâtiment en région parisienne : quel délai de préavis en cas de démission ?

Dans votre Convention Collective Bâtiment Paris vous trouverez toutes les informations sur les grilles de salaire, les congés, les primes & avantages. Téléchargez-la pour accéder à vos droits à tout moment !

Accédez à l'intégralité de votre convention collective

4.4 (19 avis)

N°de brochure JO : 3032

IDCC : 30

Ce que prévoit la loi

Tout salarié en CDI dispose du droit de démissionner ; c’est-à-dire le droit de mettre fin de sa propre initiative à ce contrat. Pour éviter les abus, le Code du travail impose au salarié qui démissionne de respecter un préavis pendant lequel il doit continuer à exécuter se...

bligations résultant de son contrat de travail (Article L1237-1 du Code du travail). Néanmoins la loi est silencieuse quant à la durée de ce préavis et laisse à une convention collective, un accord d’entreprise, ou au contrat de travail, le soin de fixer la durée de ce préavis. C’est pourquoi il apparaît indispensable pour tout salarié qui envisage de démissionner de vérifier notamment sa convention collective. ▶️Commandez votre convention collective pour faire valoir vos droits !◀️ Ce que prévoit votre convention collective Vous êtes salarié en CDI dans une entreprise du bâtiment en région parisienne mais vous envisagez de donner votre démission ? Quel préavis devez-vous respecter ? Sachez que votre convention collective (IDCC 1740 ; brochure 3032) prévoit les durées de préavis suivantes : Pour les ouvriers : de la fin de la période d'essai jusqu'à 3 mois d'ancienneté dans l'entreprise : 2 jours ; au-delà de 3 mois d'ancienneté dans l'entreprise : 2 semaines. Pour les techniciens et agents de maîtrise : 1 mois si l'ETAM a moins de 2 ans d'ancienneté dans l'entreprise ; 2 mois à partir de 2 ans d'ancienneté dans l'entreprise. Pour les cadres : 1 mois pour les cadres ayant débuté depuis moins de 3 ans dans leur carrière professionnelle dans le bâtiment ou les travaux publics ; 2 mois pour les cadres ayant débuté depuis moins de 6 ans dans leur carrière professionnelle dans le bâtiment ou les travaux publics ; 3 mois pour les autres.  ▶️Téléchargez votre convention collective pour faire valoir vos droits !◀️ 

Avec JuriTravail, le droit devient simple

  • Des juristes et des avocats vous expliquent simplement le Droit.
  • 19 ans d'expérience en Droit du Travail.
  • + de 10000 clients nous font confiance.