Lettre de rupture de la période d'essai d'un salarié en CDI

Vous avez engagé un salarié en contrat à durée indéterminée (CDI) mais son travail ne vous donne pas satisfaction ? Mettez un terme à la relation de travail.

Rédigez votre lettre en ligne et obtenez un document juridique complet

Identifiez le salarié
Indiquez la date de recrutement du salarié
Renseignez la durée du délai de prévenance
Précisez la date de départ du salarié
Signez et envoyez la lettre

Télécharger la version word

Comment ça marche ?

Tout se fait en ligne, simplement et rapidement !


Répondez au questionnaire en ligne

Le formulaire est simple et rapide, tout se fait en ligne 

Créez votre lettre de rupture de période d'essai

Répondez à des questions simples et rapides et obtenez votre lettre personnalisée en quelques clics.

Téléchargez votre lettre de rétractation

N'oubliez pas de la signer avant de l'envoyer !


Je démarre la rédaction

Combien ça coûte ?

Pour être guidé dans la procédure de rupture de votre relation de travail avec le salarié

5,00 HT

Rédigé par Rédaction Juritravail

Mis à jour le 04/06/2019

Téléchargement sécurisé

Satisfait ou remboursé

Je démarre la rédaction

Ce que dit la loi

La période d'essai vous permet d'évaluer les compétences et qualités professionnelles du salarié, notamment au regard de son expérience. Elle se situe au début de l'exécution du contrat de travail.

Si le salarié ne donne pas satisfaction dans son travail, vous pouvez y mettre un terme sans avoir à mettre en œuvre la procédure contraignante du licenciement et votre courrier n'a pas à être motivé, car vous disposez d'un droit discrétionnaire de mettre un terme à la période d'essai du salarié, à tout moment.

En revanche, si vous invoquez un motif économique ou disciplinaire, vous devrez appliquer la procédure de licenciement adéquat.

Vous devez respecter un délai de prévenance dont la durée est fixée comme suit :  

Durée de présence du salarié dans l'entreprise

Délai de prévenance à respecter

Inférieure à 8 jours

24 heures

De 8 jours à 1 mois

48 heures

De 1 à 3 mois

2 semaines

A partir de 3 mois

1 mois

Ce délai ne doit pas avoir pour effet de prolonger la période d'essai.

 

Le saviez-vous :

Même si vous n'avez pas l'obligation de notifier au salarié la rupture de sa période d'essai par écrit, cela est vivement conseillé.

Nous vous recommandons, pour des raisons de preuve, d'envoyer ce courrier par lettre recommandée avec accusé de réception ou de le remettre en main propre au salarié contre signature.

© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés