Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Modèle de Lettre pour demander et obtenir un rappel de salaires, primes, heures supplémentaires

Vous êtes salarié et, après avoir reçu votre bulletin de salaire, vous vous apercevez que votre employeur vous verse un salaire inférieur au SMIC ou que vos heures supplémentaires ne sont toujours pas rémunérées ?

Rédigez votre lettre en ligne et obtenez un document juridique complet

Déterminez vos motivations
Indiquez votre fonction dans l'entreprise
Renseignez votre identité
Renseignez l'identité de votre employeur
Envoyez votre lettre de réclamation

Télécharger au format word

Comment ça marche ?

Tout se fait en ligne, simplement et rapidement !


Répondez au questionnaire en ligne

Le formulaire est simple et rapide, tout se fait en quelques clics.

Nous créons votre lettre personnalisée

Nous reprenons l'ensemble de vos réponses pour compléter le modèle de lettre.

Téléchargez votre lettre de réclamation

N'oubliez pas de la signer avant de l'envoyer !


Je démarre la rédaction

Combien ça coûte ?

Pour être guider dans vos démarches afin d'obtenir simplement votre rappel de salaire

5,00 HT

Rédigé par Rédaction Juritravail

Mis à jour le 12/09/2018

Téléchargement sécurisé

Satisfait ou remboursé

Je démarre la rédaction

Ce que dit la loi

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) correspond au salaire en dessous duquel il est interdit de rémunérer un salarié. Il est applicable quel que soit le mode de rémunération retenu (au rendement, à la commission, …).

Le décret (n°2018-1173) du 19 décembre 2018 fixe le montant du Smic au 1er janvier 2019. Il porte le Smic brut horaire à 10,03 euros (contre 9,88 euros en 2018), et à un montant mensuel de 1.521,22 euros sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. 

L'article D3231-5 du Code du travail dispose que lorsque le salaire est devenu inférieur au SMIC, l'employeur doit verser au salarié un complément de salaire qui permet de porter la rémunération au même montant que le SMIC.  

Si l'employeur ne respecte pas ces dispositions, il est susceptible d'être condamné au paiement d'une amende équivalente à une contravention de 5ème classe soit 1.500 euros (Article R3233-1 du Code du travail).

Il peut également être condamné au versement de dommage et intérêt lorsque le salarié a subi un préjudice.

Le saviez-vous :

Vous devez être vigilant quant au délai de prescription s'appliquant au salaire. Votre demande doit, en effet, nécessairement intervenir dans les 3 ans à compter du jour ou vous avez connu ou aurez du connaitre les faits (soit, dans le cas présent, la date à laquelle vous auriez dû percevoir lesdites sommes) (article L3245-1 du Code du travail).