Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Gérer la rupture du contrat » Préparer la retraite du salarié » Gérer le départ et la mise à la Retraite

Gérer le départ et la mise à la Retraite

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

5.0 (2 avis)

Un de vos salariés vous fait part d’une demande de départ à la retraite ou vous envisagez de mettre un salarié à la retraite. A cet effet, vous souhaitez savoir quelles sont vos obligations en cas de départ volontaire à la retraite de ce salarié ou de mise à la retraite à votre initiative. Ce salarié doit-il respecter un préavis ? Des conditions d’âge et de taux s’imposent-elles ? Comment calculer l’indemnité de fin de carrière ? Ce dossier vous guide dans la gestion d’un départ en retraite ou d’une mise à retraite.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Mise d'office à la retraite
  • Départ volontaire
  • Formalités
  • Durée du préavis
  • Indemnités de départ ou mise à la retraite

Plan détaillé du dossier

19 Avis des juges

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Votre salarié a atteint l'âge légal de départ à la retraite. Il vous a informé qu'il allait quitter l'entreprise afin de bénéficier de sa pension de retraite. A t-il bien suivi la procédure requise ? Avez-vous des obligations ou des précautions à prendre avant de donner votre réponse ? A partir de quelle date peut-il quitter l’entreprise ? Bénéficie-t-il d’une indemnité spécifique ?

Vous souhaitez mettre à la retraite un salarié ayant atteint l'âge de départ à la retraite à taux plein. Dans quelles conditions pouvez-vous prononcer d'office sa mise à la retraite ? Quelles indemnités devez-vous lui verser ? Quels sont les risques d’une mise à la retraite irrégulière ? Soyez vigilant sur la procédure applicable. Si toutes les conditions ne sont pas remplies, la rupture du contrat peut être requalifiée en licenciement discriminatoire !

Contenu du dossier :

Retrouvez dans ce dossier les informations nécessaires afin de prononcer une mise à la retraite d’un salarié en toute tranquillité, ou encore, les éléments de réponse à une demande de départ en retraite. Voici les thèmes abordés :

  • durée du préavis à respecter ;
  • indemnités de départ et de mise à la retraite ;
  • âge légal de départ et de mise à la retraite ;
  • critères permettant une mise à la retraite ;
  • formalités à respecter ;
  • sanctions de l'employeur en cas de non-respect des formalités liées à la mise à la retraite.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

Je désire procéder à la mise à la retraite d’un salarié. Quelles sont les conditions requises ?

La loi prévoit deux hypothèses de mise à la retraite :

  • la mise à la retraite d'office des salariés âgés d'au moins 70 ans ;
  • la mise à la retraite sous réserve de leur accord des salariés âgés d'au moins 65 ans pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951 (âge d'annulation de la décote de la pension de retraite).

Toutefois, avec l'allongement de l'âge légal de liquidation de la retraite pour les personnes nées à compter du 1er juillet 1951, le taux plein se fera à l'âge de (1) :

  • 65 ans et 4 mois pour les assurés nés à compter du 1er juillet 1951 ;
  • 65 ans et 9 mois pour les assurés nés en 1952 ;
  • 66 ans et 2 mois pour les assurés nés en 1953 ;
  • 66 ans et 7 mois pour les assurés nés en 1954 ;
  • 67 ans pour les assurés nés en 1955.

Lorsque vous souhaitez mettre à la retraite un salarié qui remplit les conditions d'âge exposées ci-dessus, puis chaque année jusqu'à ses 69 ans (2), vous devez l'interroger par écrit dans un délai de trois mois avant son anniversaire, sur son intention de quitter volontairement l'entreprise (3). En cas d'accord du salarié, vous pourrez immédiatement procéder à sa mise à la retraite.

En cas de refus du salarié signifié dans un délai d'un mois, vous ne pourrez pas le mettre à la retraite pendant un délai d'un an, mais vous pourrez réitérer votre demande jusqu'à ses 69 ans en suivant la même procédure.

Lorsque vous mettez un salarié à la retraite, vous êtes tenu de respecter un délai de préavis, d'une durée équivalente à celui qui serait dû en cas de licenciement (4).

L'inobservation de ce délai aura pour effet de reporter dans le temps la date de la mise à la retraite, afin que le préavis soit respecté.


Les avis des internautes

5.0

Note moyenne sur 2 avis

  • 5

    Boyer S.

    le 29/11/2019

  • 5

    J'ai trouvé facilement sur votre site les réponses à mes questions sur l'allocation de départ en retraite d'une employée de maison Cordialement Antoine Balsan Antoine B.

    le 26/02/2016

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés