Logo Juritravail

Arrhes

Définition du terme Arrhes

Dans le cas d' une vente, lorsque l' acheteur se réserve une faculté de dédit, il verse au vendeur une somme d'argent dit "arrhes" que, dans le cas où la vente n'aurait pas lieu, ce dernier, conservera en dédommagement. Si c'est le vendeur qui déclare se dédire, il devra payer le double de ladite somme à l'acheteur. (Voir le mot "acompte").

Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs

© Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles

et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

Textes :

  • Code civil, art. 1590.
  • L. 51-1393 du 5 déce. 1951, tendant à règlementer la pratique des arrhes en matière de ventes immobilières.
  • Code de la Consom. art. L131-1 et s.
  • Bibliographie :

  • Groslière (J-Cl.), La vente d'immeubles, éd. Delmas.
  • Paisant, note sous Cass. civ I, 17 nov. 1993, D. 1994, somm. 233.
  • Raymond (G.), La vente de meubles, éd. Delmas.
  • Taisne, note sous Cass. civ. III, 11 mai 1976, D. 1978, 269.
  • Vos Questions - Nos réponses

    A voir également

    A la Une

    Actualité

    Top dossiers sur le sujet

    20 ans que l’on accompagne
    les professionnels

    Une équipe de 50 juristes
    bac +5 et 700 avocats

    Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

    + 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

    Ils partagent leurs expériences