Logo Juritravail

Simulation

Définition du terme Simulation

La simulation est le fait pour des contractants de rédiger deux actes, l'un contredisant l'autre ou y ajoutant ou y apportant des dispositions qui sont destinés à ne pas être dévoilés aux tiers. Le premier constitue une convention apparente dite aussi " acte simulé ", tandis que le second est un acte secret.

La simulation n'est pas en soi une cause de nullité sauf si elle a pour but de réaliser une fraude aux lois d'ordre public. Il en est ainsi de l'acquisition de la nationalité par le moyen de la célébration d'un " mariage blanc " dans le but de faire échec à la réglementation sur l'immigration. De même, la jurisprudence restitue leur véritable qualification aux contrats de travail lorsque, par exemple, les employeurs, pour échapper aux dispositions contraignantes de la réglementation du travail font signer à leurs préposés une convention prenant l'apparence d'un contrat d'association ou de sous-entreprise.

Voir aussi le mot "Contre-lettre".

Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs

© Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles

et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

Bibliographie :

  • Dagot (M.), La simulation en droit privé., éd. LGDJ. 1965.
  • Huet (G.), Les présomptions de simulation des libéralités : contribution à la théorie des présomptions légales, thèse Lille II, 1991.
  • Méau-Lautour (H.), La donation déguisée en droit civil français, éd. LGDJ., 1984.
  • Vos Questions - Nos réponses

    A voir également

    A la Une

    Actualité

    Top dossiers sur le sujet

    20 ans que l’on accompagne
    les professionnels

    Une équipe de 50 juristes
    bac +5 et 700 avocats

    Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

    + 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

    Ils partagent leurs expériences