Actions possessoires

Définition du terme Actions possessoires

La doctrine classique distingue trois actions destinée à protéger la possession immobilière :

  • la complainte, donnée au possesseur lorsque la possession paisible, publique et à titre de propriétaire, (elle est refusée au détenteur) a duré au moins un an,
  • la réintégrande, donnée au possesseur dépouillé de la possession par la force. Elle est même accordée au possesseur si sa possession durait depuis moins d'un an au moment des faits de dépossession,
  • la dénonciation de nouvel oeuvre, accordée au possesseur lorsqu'il demande au juge d'arrêter des travaux en cours qui constituent un trouble possessoire.
  • Avant la Loi n° 2005-47 du 26 janvier 2005, ces trois actions étaient de la compétence exclusive du juge d'instance. La loi nouvelle en a confié la connaissance au Tribunal de grande instance.

    Nota : Les servitudes lorsqu'elles sont apparentes et continues peuvent donner lieu aux actions possessoires (CIV. 3. - 18 décembre 2002. BICC. n°576 du 1er mai 203).

    Consulter les rubriques : "possession et possessoire

    Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs

    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles

    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Textes :

  • Code de l'Organisation judiciaire art. L. 312-7.
  • Code civil art. 2282 et s.
  • CPC art. 1264 et s.
  • Loi n° 2005-47 du 26 janvier 2005.
  • Vos Questions - Nos réponses

    A voir également

    A la Une

    Actualité

    Top dossiers sur le sujet

    20 ans que l’on accompagne
    les professionnels

    Une équipe de 50 juristes
    bac +5 et 700 avocats

    Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

    + 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

    Ils partagent leurs expériences