Appel en garantie

Définition du terme Appel en garantie

Il faut se garder de confondre l'appel qui est une voie de recours, avec une procédure que l'on nomme "appel en garantie". Ce recours est exercé lorsqu'une personne qui est assignée en justice estime qu'une autre personne doit lui être substituée dans les condamnations qui pourraient éventuellement être prononcée contre elle. Par l'appel en garantie, celui qui prend l'initiative de cette procédure, fait citer devant le Tribunal déjà saisi, la personne qui doit lui être substituée. Il s'agira, par exemple, de l'appel en garantie de l'assureur du conducteur d'un véhicule qui a provoqué un accident pour que la compagnie d'assurances puisse se voir opposer la décision à intervenir et que les condamnations prononcées contre l'assuré soient, en définitive, payées par l'assureur.

Encore qu'il y ait une très légère différence, dans le langage du Palaisles pratitiens ne font pas toujpours la distinction entre la "mise en cause", on dit aussi l'"appel en cause" dit aussi "intervention forcée" et l'appel en garantie. En fait l'appel en cause est la procédure par laquelle la partie qui en prend l'initiative fait valoir son Droit à être garantie. Un tiers au procès qui s'est déroulé devant le Tribunal de première instance, peut être appelé en cause devant la cour d'appel non seulement en déclaration d'arrêt commun, mais également en vue d'obtenir sa condamnation dans le cadre d'un appel en garantie (Civ. 3, 8 nov. 1977, Bull. civ. III, n° 378, J. C. P. 1978, édition générale, IV, p. 9 - Civ. 3, 4 juin 1989, JCP. édition générale 1980. IV, p. 307 - Com., 8 juillet 2003, pourvoi n° 00-19. 709).

Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs

© Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles

et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

Textes :

  • Code civil, art. 884, 1122, 1626, 1641 et s., 1693 et s, 1705, 1721, 1725, 1792, 1797, 1843-3, 2270,
  • CPC. art. 109, 334 et s.
  • Bibliographie :

  • Bénabent, note sous Ass. plein. 7 févr. 1986, D. 1986, 293.
  • Delgrange (O.), note sous Cass. civ I, 12 juil. 1982, Gaz. Pal. 1983, Doct. 179.
  • Gillis (Y.), L'intervention en appel et l'évolution du litige, Gaz Pal. 1993, p. 1254 et s.
  • Huet (J.), La responsabilité du vendeur et garantie contre les vices cachés, Litec, 1987.
  • Légier (G.), L'intervention forcée en appel et l'évolution du litige (art. 555 Code de procédure civile), D. 1978, chron. 31, p. 151 et s.
  • Vos Questions - Nos réponses

    A voir également

    A la Une

    Actualité

    Top dossiers sur le sujet

    20 ans que l’on accompagne
    les professionnels

    Une équipe de 50 juristes
    bac +5 et 700 avocats

    Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

    + 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

    Ils partagent leurs expériences