Minorité

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Minorité

La "minorité" est le nom donné au statut juridique que la loi attache à la personne qui, en France, n'a pas atteint l'âge de 18 ans. L'incapacité du mineur est un incapacité d'exercice, c'est un régime de protection destiné à éviter que l'on abuse de la méconnaissance par l'intéressé des droits qu'il tient de la Loi.

Le mineur est placé sous l' autorité parentale conjointe de ses deux parents ou sous l'autorité parentale d'un seul d'entre eux (décès d'un des parents légitime, jugement de divorce ou de séparation de corps des parents décidant de ne confier l'autorité parentale qu'à un seul d'entre eux, enfant naturel reconnu que par un seul des parents) ou encore sous l'autorité d'un tuteur dont les actes sont contrôlés par le conseil de famille. Seuls les parents et le Ministère public, éventuellement saisi par un tiers, peuvent demander au juge aux affaires familiales de confier l'enfant à une personne autre que celui ou que celle qui en possède légalement la garde (Cass. 1re civ., 25 févr. 2009, n° 07-14. 849, FS P+B+I, ).

La minorité prend fin soit, au jour du dix huitième anniversaire de l'intéressé, soit lors de l'intervention d'un jugement prononçant son émancipation.

Sur l'ensemble des questions relatives aux droits de l'enfant et à sa protection, consulter le site "La protection judiciaire de l'enfant" de M. Michel Huyette Conseiller à la Cour d'Appel de Grenoble. La loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance a considérablement modifié la matière. Une Loi n°2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance a créé un "Défenseur des enfants" Selon l'article L221-5 du Code de l'action sociale et des familles. Il s'agit d'une institution de l'Etat qui agit d'une manière autonome. Il (actuellement, elle, s'agissant de Madame Dominique Versini) informe le président du Conseil général compétent des affaires susceptibles de justifier une intervention du service de l'aide sociale à l'enfance. ". Sa saisine se fait uniquement par courrier postal ou électronique. Elle est gratuite. Pour le détail, consulter le site La défenseure des enfants.

Pour comparer les siuations, voir le mot "Majorité".



Textes :

  • Code civil, art. 371 et s, 375 et s, 389, et s, 903 et s, 935, 993 et s., 1030 et s., 1095, 1124 et s., 1304, 1384 al. 4, 1990, 2121, 2143 et s, 2252, 2278, Code de commerce art. Article L121-2, L221-15, L222-10, L225-109, L228-35-8 L511-5, L811-2.
  • Code de l'action sociale et des familles
  • D. n°65-961 du 5 nov. 1965 (gestion des valeurs mobilières appartenant au mineur).
  • Loi n°2000-196 du 6 mars 2000 instituant un Défenseur des enfants
  • Loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance
  • D. n° 2008-1276 du 5 décembre 2008 relatif à la protection juridique des mineurs et des majeurs et modifiant le code de procédure civile.
  • Décision du 10 février 2009 fixant le ressort des neuf ensembles interrégionaux de la protection judiciaire de la jeunesse.


  • Bibliographie :

  • Bauer (M.), Les tutelles : protection juridique et sociale des enfants et des adultes, 3e éd., rev. et augm, Paris, ESF, 1999.
  • Bodaro-Hermant (A.), - Le droit de visite à l'épreuve des frontières, Gaz. du Pal., 2000, n° 347, p. 2.
  • Dubreuil (A.), Les fonctions de juge des enfants : la tutelle aux prestations sociales, Bordeaux, Ecole nationale de la Magistrature, 1981.
  • Fontaine (P.), La protection de la personne et des biens des mineurs : autorité parentale, administration légale, tutelle, assistance éducative et de certains majeurs : sauvegarde de justice, curatelle, tutelle, hospitalisation, soins, Paris, Gazette du Palais. 1995.
  • Jourdain (P.), La responsabilité des père et mère : une responsabilité principale et directe, indépendante de celle du mineur, note sous Ass. plén., 13 décembre 2002, Bulletin 2002, Ass. Plén., n° 4, p. 7, Dalloz, 23 janvier 2003, n° 04, Jurisprudence, p. 231-235.
  • Massip (J.), Administration légale et tutelle des mineurs : formules d'application. Tome 2, Paris, Répertoire du notariat Defrénois, 1995.
  • Massip (J.) Les incapacités, étude théorique et pratique, Éd : Defrénois, 2002.
  • Raymond (G.), Droit de l'enfance et de l'adolescence. 4ème édition, éd. Jurisclasseur, 2003.
  • Rebourg (M.), La prise en charge de l'enfant par son beau-parent. Éd. Defrénois, Collection : Doctorat & Notariat, 2003.
  • Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Vos Questions - Nos réponses

    Mon employeur peut-il renouveler mon CDD pour le même emploi, alors que ce dernier a déjà été renouvelé deux fois ?
    Clause de non-concurrence : que doit-elle contenir pour être valable ?
    En quoi consiste la discrimination à l'embauche ?
    En quoi consiste le principe de non-discrimination ?
    L'avancement de grade comment ça marche ?
    Quel est le régime de la notation dans la fonction publique d’Etat ?
    Comment exercer un recours contre une sanction disciplinaire devant un Tribunal ?
    Dans quels cas est-il possible de saisir la Commission des recours du Conseil supérieur de la fonction publique de l’Etat ?
    Dans quels cas est-il possible de saisir le conseil de discipline de recours dans la fonction publique territoriale ?
    Dans quels cas est-il possible de saisir le conseil supérieur de la fonction publique hospitalière ?



    A voir également

    Relations Extérieures (en anglais)
    Demande de Renseignements (en anglais)
    Signer un contrat de professionnalisation
    Affichages obligatoires : entreprise de moins de 20 salariés
    Affichages obligatoires : entreprise de 20 à 50 salariés



    A la Une

    Requalification d’une démission : possibilité de saisir directement le bureau de jugement
    Les radars automatiques détectent désormais les véhicules non assurés
    Le proxénétisme
    Le divorce par acte d'avocat ou consentement mutuel
    Nouvelle mention sur l’acte de naissance : « parent biologique »



    Actualite

    Requalification de plusieurs CDD en CDI : vous n’avez le droit qu’à une seule indemnité
    Astreinte : clarification du temps de déplacement, temps d’intervention et temps de travail
    Rupture de la période d’essai : exemple d’abus de l’employeur
    Non-respect d'une promesse d'embauche : vous n'êtes pas totalement perdant !
    Clause de mobilité : la zone géographique d'application doit être précisée
    Heures supplémentaires : substituer leur paiement par une prime est impossible
    Licenciement d’un Délégué syndical victime d’un accident du travail
    Informer de l’arrêt du paiement du salaire n’est pas licencier
    Paiement de l'indemnité de précarité même en cas de requalification du CDD en CDI
    La convention collective applicable n’est pas toujours celle indiquée sur le bulletin de paie



    30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


    © 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés