Notaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Notaire

Les notaires sont en France des Officiers Ministériels qui, étant titulaires d'une charge, remplissent une tâche de service public. Leur rôle consiste principalement dans la rédaction de conventions dans la forme authentique, dont ils conservent la "minute" et dont ils délivrent aux parties des "expéditions". Le 27 juin 2007, la Commission européenne a saisi la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE), à l'encontre des Etats de l'Union, dont la France, qui réservent l'accès et l'exercice de la profession de notaire à leurs nationaux. La condition de nationalité serait contraire à la liberté d'établissement prévue par l'article 43 du Traité CE et non justifiée au regard de l'article 45 du Traité CE. La Commission estime que les notaires ne participant pas à l'exercice de l'autorité publique. On peut s'étonner de ce motifs alors, qu'en France, les notaires délivrent des titres qui sont directement exécutoires par la force publique. Voir le mot : Grosse La CJCE n'a pas encore statué (Février 2009).

Les obligations notariées constituent des actes exécutoires. (voir le mot "Grosse"). Leur validité est soumise à des conditions de forme. l'absence de l'un d'elles est santionnée par la nullité. de l'acte. Ces conditions n'atteignent cependant que l'acte lui même et il a été jugé le 16 novembre 2007 par la chambre mixte de la Cour de cassation (BICC n°677 du 1er mars 2008), que « (...) si chaque feuille de l'acte authentique doit être paraphée par le notaire et les signataires de l'acte sous peine de nullité de celles non paraphées, cette exigence ne vise pas les annexes ».

Les notaires jouent un rôle très important dans l'application du droit successoral. Ils rédigent les testaments lorsque les stipulants souhaitent que leurs dernières volontés soient exprimées en la forme authentique, reçoivent les actes comportant des donations et procèdent à la liquidation et au partage des successions. Les actes de vente portant sur des immeubles ou sur des droits immobiliers comme la constitution d'une hypothèque doivent obligatoirement être notariés dès lors que la loi prévoit une mesure de publicité en vue d'informer les tiers de l'existence et de l'étendue des droits immobiliers portant sur un immeuble (consulter le décret n°55-22 du 4 janvier 1955 portant réforme de la publicité foncière et en particulier, les articles 15, 26 et 28 et suivants et le décret n°55-350 du 14 octobre 1955 pris pour l'application du décret précédent et en particulier les articles 67-3et suivants). Ils rédigent les contrats de mariage. Ils peuvent depuis le loi n°2000-642 du 10 juillet 2000, procéder à des ventes volontaires de meubles.

La Loi n° 2006-728 du 23 juin 2006 portant réforme des successions, a institué sous l'article 812 du Code civil un mandat à effet posthume permettant de donner à une ou plusieurs autres personnes, physiques ou morales, mandat d'administrer ou de gérer, tout ou partie de sa succession pour le compte et dans l'intérêt d'un ou de plusieurs héritiers identifiés. Le mandataire peut être un notaire s'il n'est pas chargé du règlement de la succession.

Le Décret n° 2001-272 du 30 mars 2001 pris pour l'application de l'article 1316-4 du code civil modifié par la Loi nº 2000-230 du 13 mars 2000 et relatif à la signature électronique dispose que les actes pourront être dressés par des moyens électroniques. Ils auront la même valeur probante que les actes dressés sur support papier. Ces dispositions s'appliquent aux actes notariés. .

Les notaires peuvent former entre eux des sociétés civiles professionnelles. Les "clercs" sont des collaborateurs des notaires. Les titulaires de la maîtrise passent un examen d'entrée avec épreuves pratiques et orales sur des questions de droit et du culture générale. Cet examen peut être préparé dans certains Centres de Formation Professionnelle Notariale. Comme les autres officiers ministériels les notaires sont appelés "Maître".

Sur la responsabilité des notaires quant à leur obligation de conseil et le fait qu'ils ne puissent s'en faire dégager par leurs clients, il convient de consulter un intéressant arrêt de la Cour d'appel de Colmar (C. A. Colmar, 2° Ch., sect. B, du 25 octobre 2002 - R. G. n° 2B 01/01864 voir au Bicc 576 du 1er mai 2003, N°515) selon lequel, un notaire ne peut se décharger de sa propre responsabilité professionnelle par une clause contenue dans l'acte de vente authentique. En l'espèce, le notaire, qui n'ignorait pas les projets de construction de l'acquéreur, se devait de solliciter en temps utile, un certificat d'urbanisme plus complet qu'une simple note de renseignements, et d'avertir l'acquéreur du risque encouru de ne pas pouvoir réaliser le projet pour lequel il se portait acquéreur du bien. Ne rapportant pas la preuve par un document extrinsèque à l'acte authentique qu'il a rempli son devoir de conseil, le notaire devait être déclaré responsable du préjudice subi par l'acquéreur. Allant plus loin, la Cour de cassation estime que le notaire, est professionnellement tenu d'informer et d'éclairer les parties sur les incidences fiscales des actes qu'il établit, et qu'il ne pouvait être déchargé de son devoir de conseil envers son client en arguant de ce que ce dernier disposait de connaissances personnelles qui ne suscitaient pas de conseils de mise en garde. (1re Civ., 3 avril 2007, BICC n°666 du 1er août 2007).

Le décret n° 2004-1304 du 26 novembre 2004 modifie certaines dispositions du décret n° 45-117 du 19 décembre 1945 pris pour l'application du statut du notariat. Ces modifications sont relatives à la composition et aux modalités de fonctionnement de la chambre de discipline.

Consulter :

  • le site du Conseil Supérieur du Notariat " Notaires de France" sur lequel on trouve de précieux renseignements sur cette profession, la manière d'y accéder, sa fonction, l'annuaire et des liens avec d'autres sites concernant cette profession tant en France qu'en Europe,
  • le site de la Compagnie des notaires de Paris . On y trouve des informations sur l'histoire du notariat, l'organisation professionnelle, et les métiers du notariat,
  • et le site France Notaire.



  • Textes :

  • Ord. n°45-2590 du 2 nov. 1945. (statut du notariat).
  • Ord. n°45-0117 du 19 déc. 1945 (pour l'application de l'ordonnance ci-dessus).
  • D. n°55-604 du 20 mai 1955 (garantie de la responsabilité des notaires).
  • D. n°56-220 du 29 févr. 1956 (même sujet).
  • D. n°67-868 du 2 oct. 1967 (sociétés professionnelles).
  • D. n° 78-262 du 8 mars 1978 portant fixation du tarif des notaires.
  • L. n° 90-1258 du 31 décembre 1990.
  • D. n° 93-78 du 13 janvier 1993 relative à l'exercice sous forme de sociétés des professions libérales soumises à un statut législatif ou réglementaire ou dont le titre est protégé.
  • D. n° 2003-661 du 15 juillet 2003 modifiant le décret ci-dessus portant fixation du tarif des notaires.
  • D. n° 2004-364 du 22 avril 2004 modifiant le décret n° 67-868 du 2 octobre 1967 pris pour l'application à la profession de notaire de la loi n° 66-879 du 29 novembre 1966 relative aux sociétés civiles professionnelles.
  • D. n° 2004-1304 du 26 novembre 2004.
  • L. n° 2006-728 du 23 juin 2006 portant réforme des successions.
  • D n° 2007-1232 du 20 août 2007 modifiant le décret n° 73-609 du 5 juillet 1973 (formation professionnelle dans le notariat et aux conditions d'accès aux fonctions de notaire)
  • Décret n° 2008-544 du 9 juin 2008 modifiant le décret n° 73-609 du 5 juillet 1973 relatif à la formation professionnelle dans le notariat et aux conditions d'accès aux fonctions de notaire et le décret n° 2007-1232 du 20 août 2007.


  • Bibliographie :

  • Aubert (J-L.), Crône (R.), La responsabilité civile des notaires, 5e édition, Defrénois, 2008.
  • Biguenet-Maurel C. Le devoir de conseil des notaires - Tome 16 - Defrénois / Doctorat & Notariat, 2006.
  • Crône (R.), Gelot (B.), Ricco (L.), Manuel de déontologie notariale, Ed. Defrenois, 2009.
  • Deumier (P.), observations sous 1re Civ., 3 avril 2007, Bull. 2007, I, n° 142, Rev. trim. de droit civil, juillet-septembre 2007, n° 3, p. 499-503. (Obligation d'éclairer les parties).
  • Ferran (F.), Le notaire et le règlement de la succession, éd : LexisNexis Litec, Collection Pratique professionnelle : Notariale, 2005.
  • De Juglart (M.), Piedelièvre (A.), Piedelièvre (S.)Droit privé notarial., 7ème édition - Tome 2, Édit. Montchrestien - Collection : Cours, 07/1996.
  • Kuhn (J-P.), Le devoir de conseil du notaire face au client expérimenté, Sem. jur., Ed. N. I, n° 18-19, 3 mai 2002, n°1266, p. 666-668.
  • Malaurie (Ph.), Le rôle du notariat dans le développement du droit français, Répertoire du notariat Defrénois, 15 mai 2004, n° 9, article 37933, p. 611-620.
  • Revillard (M.), Droit international privé et pratique notariale. 5ème édition Éd : Defrénois, Hors collection, 06/2001.
  • Saint Geniest (G), Émoluments et honoraires des notaires, Paris, Librairies techniques, 1984.
  • Sortais (J-P.), Delpeyroux (P.), Le titre et l'émolument, Paris, LGDJ, Paris, 1961.
  • Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Vos Questions - Nos réponses

    Mon employeur peut-il m’appeler sur mon portable en dehors de mes heures de travail ?
    Qu'est-ce qu'une mise à pied ?
    Comment le harcèlement moral est-il sanctionné ?
    Comment le harcèlement sexuel est-il sanctionné par la loi ?
    Après avoir reçu et encaissé mon solde de tout compte, puis-je en contester le montant ?
    A quel âge puis-je prendre ma retraite ?
    Qu'est-ce que le régime de base de la retraite ?
    Qu'est-ce que le régime complémentaire de la retraite ?
    J'ai travaillé sous plusieurs régimes de retraites, à qui dois-je m'adresser pour prendre ma retraite ?
    Quels sont les salariés qui peuvent prendre leur retraite ?



    A voir également

    Gérer les Délégués du Personnel
    Maitriser l'essentiel sur la mise en place et le rôle des Délégués du Personnel
    Organiser les élections des délégués du personnel dans les entreprises de 11 à 25 salariés
    Modèle de calendrier de travail
    Modèle de calendrier de travail sans délégation unique



    A la Une

    Carrelage et garantie : attention aux fausses infos !
    Pension de vieillesse : calcul pour un ressortissant de l’UE ayant travaillé à Monaco et ...
    Français établis hors de France : dépôt au Sénat
    Pas d’occupation perpétuelle du domaine public par une association sportive
    Quelles sont les incidences du régime de la communauté universelle sur les donations ?



    Actualite

    Entretiens individuels d’évaluation et rôle des représentants du personnel
    Les « décisions fondamentales » du rapport Attali pour la libéralisation de la croissance française
    Salaire : à travail égal, salaire égal (pas toujours...)
    Vie privée et vie professionnelle : difficile de concilier une relation conjugale avec une relation employeur-salarié
    Refuser de se former peut constituer une cause de licenciement
    Fusion ANPE-UNEDIC : qu’est-ce qui change ?
    Licenciement : la prise en compte des heures supplémentaires pour le paiement du préavis non effectué
    Délégué syndical : attention, l’intranet de l’entreprise n’est pas une plateforme de protestation en tout genre
    Adoption de la loi pour le pouvoir d’achat
    Barème indemnités kilométriques 2018



    Top dossiers sur le sujet

    Licenciement pour inaptitude : procédure à suivre
    Comment licencier un salarié pour faute grave : procédure & lettres types
    Licenciement économique : vérifier le respect de la procédure
    Accident de travail : déclaration, durée & indemnisation
    Maladie professionnelle : demander sa reconnaissance
    Congé maternité : droits, indemnisation, démarches...



    30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


    © 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés