Tontine

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Tontine

La “Tontine”, aussi appelée “Clause d’accroissement ” ou “ Pacte tontinier”, est une convention intervenant entre plusieurs personnes mettant des biens ou des capitaux en commun avec cette particularité que les sommes versées, leurs produits ou les biens meubles ou immeubles qui auront été achetés à l’aide du capital ainsi constitué appartiendront au dernier survivant.

C’est notamment le moyen trouvé par la pratique pour permettre au survivant d’un couple vivant maritalement d’acquérir la part de son conjoint et de conserver leur logement commun. Les biens qui faisaient l’objet de la tontine se trouvent ainsi transférés au bénéficiaire de la clause d’accroissement sans qu’ils aient à transiter par la masse successorale que se partageant les héritiers du défunt.

L’article 69 de la loi n°80-50 du 18 janvier 1980 (loi de finances pour l’exercice budgétaire de l’année1980) a inséré un article 754-A dans le Code Général des Impôts qui fait perdre à la tontine l’avantage majeur qu’elle présentait jusque là. Cette disposition prévoit en effet que dorénavant, les biens recueillis en vertu d’un tel contrat seront réputés transmis à titre gratuit et le survivant sera redevable de l’impôt payé sur les donations. Il n’est fait exception à cette règle fiscale que pour l’habitation principale commune aux deux acquéreurs et à condition que celle-ci ait une valeur inférieure à €76. 000, 00.

Notons qu’au plan des principes juridiques, une clause dite d'accroissement ou pacte tontinier, confère à chacun des acquéreurs la propriété de l'immeuble tout entier à partir du jour de son acquisition sous condition du pré-décès du cocontractant. La signature d’une clause d’accroissement ne crée pas une indivision, de sorte que l’une ou l’autre des parties au contrat ne peut jamais provoquer unilatéralement le partage. Voir à ce sujet l'arrêt rendu par la Cour de Versailles le 25 septembre 2003(1ère Ch., 1ère sect.), BICC du 1er avril 2004, n°536). Cet arrêt précise que tant que la condition du pré-décès de l'un des acquéreurs ne s'est pas réalisée, les tontonniers ont sur le bien des droits concurrents, notamment celui d'en jouir indivisément et que, en l'absence d'indivision, l'un des acquéreurs ne peut prétendre se prévaloir des règles régissant les indivisions de droit commun, notamment les dispositions de l'article 815-9 du Code civil relatives à l'indemnisation en cas d'utilisation privative de la chose indivise par l'un des coindivisaires.

Texte

  • Code civil, art. 1130.
  • Code général des Impôts, art. 754-A


  • Bibliographie :

  • Abry, Clause d'accroissement ou tontine, JCP. ed. N. 1992, Prat. 169.
  • Dumortier, Tontine et société, Rev. tr. dr. civ. 1995, I, 3857.
  • Dalloz Action, Droit de la famille, 1999, N°1153 à 1160 (tontines entre concubins).
  • Gassie (J.), Les pactes sur successions futures, 1946.
  • Grammont (H.), Etude analytique et critique de la prohibition des pactes sur successions futures, thèse Bordeaux, 1990.
  • Hublot (G.), La tontine : de nouvelles vertus fiscales ?, Les nouvelles fiscales, 2001, n° 842, p. 28.
  • Le Balle (R.), Cours de droit civil, Étude des pactes sur successions futures, Cours de droit, 1961-62.
  • Lelart (M.), La tontine : pratique informelle d'épargne et de crédit dans les pays en voie de développement, éd. J. Libbey, Eurotext, Coll. Univ. Francophones.
  • Lucas (A.), Recul de la prohibition des pactes sur succession future en droit positif, Rev. tr. dr. civ. 1976, 455.
  • Najjar, Dalloz, Rep. civ. V°Pacte sur succession future.
  • Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Vos Questions - Nos réponses

    Quelle est la limite d'âge pour travailler dans la fonction publique ?
    À combien de jours de congés payés ai-je droit ?
    Assurance Chômage : dans quels cas puis-je être dispensé de recherche d’emploi ?
    Comment puis-je bénéficier des allocations chômage (allocations d’aide au retour à l’emploi – ARE) ?
    Quelles fautes peuvent être caractérisées de graves ?
    Quelles fautes peuvent être caractérisées de lourdes ?
    Qu'est-ce qu'un accident de trajet ?
    Quel est le montant de la Prime d'activité ?
    Je suis malade pendant ma période d'essai, est-elle prolongée ?
    Je suis intérimaire, quelle est la durée maximale de ma période d'essai ?



    A voir également

    Mentions légales d'un site web marchand
    Nom de domaine : déposer, enregistrer, protéger
    Contrats commerciaux, clauses contractuelles
    Factures, mentions obligatoires
    Franchise



    A la Une

    Obligation pour la banque qui octroie un crédit à la consommation de vérifier la parfaite exécution de l’achat ou de la prestation financé
    Cahier des charges de lotissement et contestation d’un projet de construction
    ROUEE DE COUPS PAR UNE VOISINE INDELICATE...
    Une possible régularisation de la procédure de licenciement pour inaptitude d'un salarié protégé
    Collectivités victimes : conditions de recevabilité de la constitution de partie civile



    Actualite

    Il est difficile de prouver ses heures supplémentaires quand on est salarié autonome
    Licenciement d’un travailleur handicapé : attention à la discrimination
    La lettre de mise en garde adressée à un salarié : une sanction disciplinaire déguisée
    Réforme du contrat de travail : propositions du patronat et des syndicats
    Sport professionnel et alcool
    CDD : des cas de rupture anticipée limités
    Elections du personnel : refuser de les organiser peut coûter cher !
    Réforme du marché du travail : propositions du patronat … suite
    Le retard de paiement du salaire constitue une faute de l’employeur
    Allocations chômage : attention à la fraude !



    30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


    © 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés