Tutelle

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Tutelle

La "tutelle" est le régime juridique auquel sont soumis les mineurs qui ne sont pas sous l'administration légale de leurs parents. Elle est applicable à certains majeurs judiciairement protégés. Le tuteur auquel la gestion de la tutelle est confiée, est une personne généralement désignée par le Conseil de famille du mineur que réunit le Juge du tribunal d'instance en sa qualité de Juge des Tutelles.

Le Juge des tutelles est chargé du contrôle de la gestion du patrimoine du mineur ou du majeur incapable. Il n'est pas exclu, mais la chose est rare, qu'un mineur ait plusieurs tuteurs, ce qui a lieu en particulier lorsque son patrimoine est géographiquement dispersé. Le droit des tutelles a été réformé par la Loi n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs qui sera mise en application le 1er janvier 2009. L'ensemble de la réforme fait l'objet d'une présentation sur le site du Ministère de la Justice. Comme toutes les autres formations judiciaires, le juge rend des décisions qui doivent être motivées et, comme telles, être susceptibles de recours, de sorte qu'une simple lettre du juge contenant son accord ne saurait par ce seul moyen, valablement autoriser la vente d'un bien appartenant à la personne protégée (1re Civ. - 22 octobre 2008. BICC n°697 du 1er mars 2009).

Le tuteur agit sous le contrôle d'un "subrogé-tuteur" et du Conseil de famille. Le juge du tribunal d'Instance assure, en qualité de Juge des Tutelles, la présidence du Conseil de famille et son rôle consiste à vérifier le déroulement satisfaisant des opérations de la tutelle. Il peut dans certains cas, notamment s'il y a urgence, donner au tuteur des autorisations qui nécessiteraient normalement une décision collective des membres du Conseil de famille. Concernant les obligations du tuteur et de la reddition des comptes de tutelle, la Cour de cassation (Cass. civ. 1ère 9 juil. 2008, n° 07 16. 389, F P+B : JurisData n° 2008-044765, JCP N 2008, act. 582) juge au visa des articles 383, 384 et 1315 du Code civil. que la mère, administratrice légale, est tenue, en cette qualité, pour les actes de gestion réalisés pour le mineur, pendant la période postérieure à ses seize ans, de rendre compte de la destination des fonds gérés sur les comptes ouverts en son nom.

Lorsque le mineur se trouve placé sous le régime de l'autorité parentale qui est celui qui est normalement celui qui est applicable aux enfants légitimes qui n'ont pas encore atteint l'âge de la majorité, le juge des tutelles peut, dans les cas jugés graves, ordonner l'ouverture d'une tutelle. En l'état actuel de la législation, la vérification des comptes de tutelle est de la compétence du greffier du Tribunal d'instance.

Les pouvoirs du tuteur d'un enfant mineur ou les pouvoirs du tuteur d'un majeur en tutelle sont identiques et, dans les deux cas, la tutelle est organisée de la même manière. Bien entendu, le régime de la tutelle complète et le régime allégé constitué par la tutelle aux prestations sociales" ne sauraient être appliqués dans le même temps à une même personne. Le régime de la tutelle a été profondemment modifié par la Loi n° 2007-308 du 5 mars 2007.



Textes :

  • Code civil art. 108-3, 175, 365, 389-514, 1399, 2121, 2143 et s., 2164 et s.
  • Loi n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs.
  • D. n° 2008-1276 du 5 décembre 2008 relatif à la protection juridique des mineurs et des majeurs et modifiant le code de procédure civile.
  • D. n° 2008-1484 du 22 décembre 2008 relatif aux actes de gestion du patrimoine des personnes placées en curatelle ou en tutelle, et pris en application des articles 452, 496 et 502 du code civil.


  • Bibliographie :

  • Bauer, (M.), Les Tutelles : protection juridique et sociale des enfants et des adultes, 2e éd., ESF Éditeur, 1996.
  • Calloch (P.), Tutelles et curatelles : régime juridique de la protection des majeurs, 3e éd. TSA éditions, 1998.
  • Carbonnier (J.), Droit civil. t. 1, Les personnes : personnalité, incapacités, personnes morales, 21e éd. refondue pour "Les personnes" ; 17e éd. refondue pour "Les incapacités", Paris : PUF, 2000.
  • Fossier (Th.), A propos de la réforme des tutelles au 1er janvier 2009 : le sort de l’immeuble », Annales des loyers, juillet 2007, n° 7, p. 1343-1359.
  • Norguin (V.), observations sous 1re Civ., 2 avril 2008, Bull. 2008, I, n° 99, Dalloz, 22 mai 2008, n° 20, p. 1378-1381. (Décision du juge des tutelles - Recours - Formes).
  • Poilroux (R.), Guide des tutelles et de la protection de la personne : Fondements juridiques et sociaux, méthodologie de la relation d'aide, éthique et respect de la personne, éd. Dunod, 1999.
  • Pansier (F-J.), En matière de tutelle dative, la loi applicable au mineur étranger résidant en France est la loi française, Au sujet de Civ. 1, 6 février 2001, Bull. 2001, I, n° 23, p. 16, Personnes et famille, 2001, n° 5, p. 9.
  • Pécaud-Rivolier (L.), Revue Actualité juridique Famille, n° 12, décembre 2008, Jurisprudence, p. 479, note note sous 1re Civ. 22 octobre 2008 (Les décisions du juge des tutelles sont des décisions judiciaires).
  • Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Vos Questions - Nos réponses

    Quelle est la limite d'âge pour travailler dans la fonction publique ?
    À combien de jours de congés payés ai-je droit ?
    Assurance Chômage : dans quels cas puis-je être dispensé de recherche d’emploi ?
    Comment puis-je bénéficier des allocations chômage (allocations d’aide au retour à l’emploi – ARE) ?
    Quelles fautes peuvent être caractérisées de graves ?
    Quelles fautes peuvent être caractérisées de lourdes ?
    Qu'est-ce qu'un accident de trajet ?
    Je suis malade pendant ma période d'essai, est-elle prolongée ?
    Je suis intérimaire, quelle est la durée maximale de ma période d'essai ?
    J'ai signé un CDI, quelle est la durée maximale de ma période d'essai ?



    A voir également

    Conflit Interne
    Répondre aux Salariés
    Réponses à des Suggestions des Salariés
    Accusé Réception ou Corriger des Documents
    Excuses à des Salariés



    A la Une

    Le caractère de constructions ou installations nécessaires à l'exploitation agricole
    Barème Macron : la Cour de cassation accepte de donner son avis et valide le barème !
    Salariés, cadres, cadres dirigeants - Licenciement sans cause : la Cour de cassation valide le barème Macron (2 avis 17 juillet 2019)
    Barème MACRON : La Cour de cassation rend son avis,
    Barème Macron: Le SAF ne désarme pas: Un Avis…mais pas un coup d’arrêt.



    Actualite

    Le retard de paiement du salaire constitue une faute de l’employeur
    Allocations chômage : attention à la fraude !
    Délocaliser pour bénéficier d’avantages fiscaux n’est pas un motif de licenciement économique
    Lettre de convocation à l'entretien préalable de licenciement : oublier une adresse peut rapporter gros
    La force probante du bulletin de salaire électronique
    Mise à pied conservatoire : la procédure disciplinaire doit être engagée immédiatement
    Voler un objet à un collègue en dehors du lieu de travail n’est pas une faute justifiant un licenciement
    Discrimination liée à la nationalité...
    Réforme du marché du travail : proposition d'aménagement du CDI et de la rupture du contrat de travail
    Elections professionnelles : des réserves oui, mais pas n’importe quand



    30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


    © 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés