-

Vous êtes abonné ? identifiez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus

photo de Swann Ancelin

Ce dossier : 

Sort du logement familial en cas de divorce ou séparation

a été rédigé par Swann Ancelin, Juriste

3.0 (1 avis clients)

Droit de la Famille - Divorce

Particulier

Rédigé par Swann Ancelin - Mis à jour le 08 Septembre 2020

3.0 (1 avis)

*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Vous êtes mariés, pacsés ou en concubinage, et votre couple bat de l’aile. Vous souhaitez mettre fin à votre vie commune mais cette décision est douloureuse et emporte des conséquences patrimoniales importantes. 


Vous vous questionnez notamment sur le sort de votre logement familial dans l’attente de votre séparation définitive : si vous n’êtes pas titulaire du bail, pouvez-vous rester dans le logement ? Êtes-vous contraint de payer le loyer et les factures ? Qu’en est-il si votre futur ex-conjoint (concubin, ou partenaire) est seul propriétaire du bien ? Pouvez-vous contraindre votre ex-compagnon à partir ? 


En plus des problématiques relatives au logement pendant la séparation, se posent des questions plus générales sur les conséquences patrimoniales de votre divorce, séparation, ou dissolution de Pacte civil de solidarité (Pacs). 


Qui a la garde de l’animal que vous avez acheté en commun ? Pouvez-vous clore le compte joint ? Qui conserve le véhicule dont vous êtes propriétaire mais qui a été utilisé uniquement par votre compagnon ? 


Notre dossier répond à toutes vos questions pour vous aider à vous séparer en toute connaissance de cause


*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Droit de la Famille - Divorce

Particulier


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Logement familial
  • Attribution du logement
  • Rupture
  • Pacs et Concubinage
  • Divorce
  • Cotitularité du bail
  • Contrepartie financière
  • Loyer
  • Appartement
  • Maison

Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

47 Questions Essentielles

  • I- Rupture du PACS et sort du logement familial

  • Actuellement en pleine séparation, mon partenaire de PACS est titulaire du bail du logement où nous vivons et veut quitter l’appartement. Je souhaite rester dans cet appartement, en ai-je le droit ?

  • Au cours de notre vie commune nous avons acheté une maison. A notre séparation je souhaite vendre la maison mais mon partenaire s’y oppose. En a-t-il (elle) le droit ?

  • Nous venons d’acheter une maison et mon partenaire décide de rompre le PACS et ne veut pas vivre dans la maison. Il m’impose de lui racheter sa part. En a-t-il le droit ?

  • Mon ex-partenaire estime qu’il est propriétaire pour moitié de l’appartement que nous avions acheté ensemble, mais c’est moi qui l’ai payé en quasi-totalité. Il me demande de lui racheter sa part à hauteur de 50% de la valeur de l’appartement. En a-t-il le droit ?

  • J’ai quitté le logement où je suis co-titulaire du bail. J’ai reçu une lettre du bailleur pour des loyers impayés par mon ex partenaire. Suis-je quand même tenu de payer alors que je ne vis plus dans le logement ?

  • II- Rupture du concubinage et sort du logement familial

  • J’ai quitté le logement pour lequel je suis cotitulaire du bail. J’ai reçu une lettre du bailleur pour des loyers impayés par mon ex concubin. Suis-je quand même tenu de payer alors que je ne vis plus dans le logement ?

  • Je souhaite me séparer de mon concubin(e), la maison m’appartient, puis-je le (la) contraindre à partir ?

  • Pendant notre vie commune nous avons acheté une maison, à notre séparation je souhaite vendre la maison mais mon ami(e) s’y oppose. En a-t-il (elle) le droit ?

  • J’ai quitté le domicile conjugal et souhaite récupérer des affaires dans le logement où vit encore mon ex concubin(e) qui a changé les serrures. Quel est mon recours pour entrer dans le logement ?

  • III- Divorce et sort du logement familial

  • Actuellement en pleine séparation, mon époux (se) est titulaire du bail du logement où nous vivons et veut quitter l’appartement. Je souhaite rester dans cet appartement, en ai-je le droit ?

  • J’ai quitté le domicile conjugal, suis-je obligé de continuer à payer les factures jusqu’au prononcé du divorce alors que je ne vis plus au domicile ?

  • Je souhaite divorcer, la maison m’appartient, est ce que je peux contraindre mon ex-époux (se) à quitter le domicile conjugal ?

  • Marié(e) mais séparé(e) depuis plusieurs années, je viens d’acquérir un logement avec mon (ma) nouvel(le) ami(e). Mon époux (se) me réclame la moitié de la valeur du logement au moment du divorce. En a-t-il (elle) le droit ?

  • En attendant le prononcé du divorce, c’est moi qui occupe le logement acheté en commun. Dois-je verser un loyer à mon ex-époux (se) ?

  • Je suis marié(e) sous le régime de la séparation de bien, mon époux(se) a hérité d’une maison et lors de notre divorce il (elle) la récupère, alors que j’ai grandement participé aux travaux de rénovation. Puis-je lui réclamer qu’il (elle) me verse une contrepartie financière ?

  • Mon époux(se) demande le divorce et ne veut pas vivre dans la maison que nous avons achetée ensemble. Suis-je obligé(e) de lui racheter sa part ?

  • IV- Quelles sont les conséquences patrimoniales du PACS ?

  • Je me sépare de mon partenaire qui estime que les comptes communs doivent être divisés en parts égales alors que c’est moi qui y ait mis plus d’argent que lui. A t-il le droit de récupérer la moitié de ces sommes ?

  • Après la rupture du PACS, la banque a divisé les placements financiers (PEL, assurance vie) souscrits au nom d’un seul partenaire mais avec une procuration, en deux. En avait-elle le droit ?

  • J’ai quitté le domicile avec le chien que nous avions acheté ensemble lorsque nous étions pacsés mais mon ex-partenaire m’en réclame la garde. Comment faire ?

  • La carte grise de la voiture que j’avais achetée avec mon ex-partenaire est à son nom mais nous l’avons financé conjointement. Puis-je lui réclamer qu’il me rembourse l’argent que j’y ai mis ?

  • J’ai travaillé pendant de nombreuses années dans l’entreprise de mon ex-partenaire sans percevoir de rémunération, puis-je obtenir une indemnité ?

  • V- Rupture du concubinage et conséquences patrimoniales

  • J’ai travaillé pendant de nombreuses années dans l’entreprise de mon ex-concubin(e) sans percevoir de rémunération, puis-je lui demander une indemnité ?

  • La carte grise du véhicule est à mon nom mais c’est mon ami(e) qui la conduit. Nous allons nous séparer. Qui peut récupérer le véhicule ?

  • A la suite de notre séparation, mon ex-concubin(e) se retrouve en difficulté financière. Suis-je obligé de l’aider financièrement ?

  • Nous avons acheté un appartement en commun. Après notre séparation mon enfant né d’une précédente union vit dans l’appartement pour ses études. Mon ex-ami me demande de lui verser la moitié d’un loyer en a t-il le droit ?

  • Nous avons un animal domestique, lors de la séparation qui a la garde de l’animal ?

  • VI- Quelles sont les conséquences patrimoniales d'un divorce ?

  • Actuellement en pleine séparation, mon époux(se) ne veut plus payer les mensualités d’un prêt immobilier que nous avons contracté ensemble. Ai-je un recours ?

  • En instance de divorce, je souhaite fermer le compte commun, mon époux(se) refuse. Puis-je décider seul(e) de le clôturer ?

  • Mon ex-conjoint a récupéré un meuble qu’il a entièrement rénové mais qui est un héritage de ma famille. En a-t-il le droit ?

  • Avant de me quitter, mon mari a dilapidé les comptes communs, quels sont mes recours ?

  • En cours de divorce, j’ai quitté le logement où je suis co-titulaire du bail. J’ai reçu une lettre du bailleur pour des loyers impayés par mon ex-époux (se). Suis-je tenu de payer alors que je ne vis plus dans le logement ?

  • Mon époux(se) a quitté le domicile conjugal et me laisse seul(e) payer les factures. Puis-je l’obliger à payer ?

  • Mon ex-époux (se) estime que les comptes bancaires communs doivent être divisés en parts égales alors que c’est moi qui y ai mis plus d’argent que lui. A t-il le droit de récupérer la moitié de ces sommes sachant que nous n’avions signé aucun contrat de mariage ?

  • Mon ex-mari (femme) veut m’imposer de prendre le même avocat que lui (elle) dans le cadre de notre procédure de divorce. En a-t-il (elle) le droit ?

  • Lors du divorce, je souhaite récupérer le véhicule car c’est moi qui m’en servais, mais la carte grise est au nom de mon ex-époux. Pour cette raison, il (elle) me dit qu’il lui appartient et qu’il (elle) le garde. En a t-il (elle) le droit ?

  • J’ai quitté le domicile avec le chien que nous avions acheté ensemble lorsque nous étions mariés, mais mon ex-mari (femme) m’en réclame la garde. Comment faire ?

  • Puis-je contraindre mon ex-époux (se) au versement d’une prestation compensatoire ?

  • Mon ex-époux (se) refuse de me verser une prestation compensatoire. Comment faire ?

  • Je verse une prestation compensatoire à mon ex-époux (se) mais il/elle a refait sa vie. Dois-je continuer à lui verser la prestation compensatoire ?

  • Ma situation familiale et professionnelle a changé. Puis-je faire réévaluer la prestation compensatoire que me verse mon ex-conjoint ?

  • Je divorce, la bague de fiançailles que j’ai offerte à mon épouse est un héritage familial. Puis je la contraindre à me la rendre ?

Voir les autres questions essentielles


Ce dossier contient également

4 Modèle(s) de Lettre(s)

Gagnez du temps en utilisant nos modèles de lettre. Grâce aux commentaires et précisions de nos juristes, personnalisez votre modèle puis imprimez-le : c'est prêt !

  • Lettre de dénonciation unilatérale du compte joint

  • Lettre de réclamation pour le versement de la prestation compensatoire

  • Lettre de révision de la prestation compensatoire

  • Lettre de demande de mesure de protection


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

L’étincelle du début est sur le point de s’éteindre. Vous décidez de rompre, afin que chacun prenne un chemin différent. Cette décision vous contraint à céder le logement familial à l’un d'entre vous.

Lorsque vous décidez d’un commun accord de la jouissance du logement familial, prenez garde à prendre en compte un certain nombre de paramètres (propriété indivise, titularité unique du bail, cotitularité, etc.). 

En cas de désaccord sur l’attribution du logement familial, le juge peut être saisi et décider du sort de votre habitation.

Ne passez pas à côté de règles spécifiques qui encadrent l’attribution du logement. Elles diffèrent selon le type de régime matrimonial et la vie conjugale choisie (concubinage ou Pacs). 

Contenu du dossier :

Notre dossier contient des réponses précises sur les conditions d’attribution du logement familial et les conséquences patrimoniales d’un divorce, d’une dissolution de Pacs ou d’une rupture, ainsi que les recours possibles en cas de désaccord, notamment :

  • le sort du logement familial (divorce, Pacs et concubinage) ;

  • l’opposition de l’un des conjoints ;

  • la cotitularité du bail

  • l’indivision ;

  • les conséquences patrimoniales de la séparation ;

  • le sort des meubles : véhicules, animaux ;

  • le sort des factures impayées ;

  • le sort des comptes joints ;

  • l’occupation du logement et contrepartie financière ;

  • la prestation compensatoire



La question du moment

J’ai travaillé pendant de nombreuses années dans l’entreprise de mon ex-partenaire sans percevoir de rémunération, puis-je obtenir une indemnité ?

Le pacte civil de solidarité (PACS) est un contrat conclu entre deux personnes majeures pour organiser leur vie commune (1). A partir du moment où les partenaires décident de se séparer, ils doivent procéder au partage de leurs biens. A défaut d'accord, le juge statue sur les conséquences patrimoniales de la rupture et sur la réparation des préjudices qui découlent de la dissolution (2). Aucune clause dans la convention établissant le Pacs ne peut interdire l'exercice de ce droit à réparation. Une telle clause sera réputée non écrite par le juge (3).

Suite à la rupture du Pacs, le partenaire qui s'estime lésé peut demander une indemnité pour le préjudice que la séparation lui a causé.

Les juges ont admis que l'un des partenaires peut obtenir une indemnité, voire le versement d'une compensation financière dans plusieurs cas :

  • rupture brutale du Pacs après plusieurs années de vie commune (4)
  • sacrifice d'une carrière professionnelle au profit de l'autre partenaire ;
  • collaboration professionnelle d'un des partenaires du Pacs dans l'entreprise de l'autre sans percevoir de rémunération (5).

Ainsi, lorsque l'un des partenaires du Pacs a travaillé pour l'autre, sans rémunération, il est en droit de demander le versement d'une indemnité fondée sur l'enrichissement sans cause : le partenaire qui demande l'indemnité doit établir que sa participation gratuite dans l'entreprise de l'autre partenaire a constitué pour lui un appauvrissement et pour l'autre un enrichissement (6).


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Les dernières actualités sur cette thématique

Indivision - la taxe d'habitation d'un logement indivis est supportée par l'indivision

La taxe d'habitation d'un bien indivis est une dépense de conservation et les charges afférentes à un tel bien, occupé privativement par un indivisaire, doivent être supportées par l'indivision.

Voir +

L'indemnité d'occupation d'un bien indivis se prescrit par cinq ans

Si le créancier peut poursuivre pendant trente ans, délai ramené à dix ans par la loi du 17 juin 2008, l’exécution d’un jugement condamnant au paiement d’une somme payable à termes périodiques, il ne peut, en vertu de...

Voir +


Les avis des internautes

3.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 3

    comprendre l divorce reconventionnel, fautes partagé, report des effet, la jouissance se terminera au 15 mai 2000.revocation avantage matrimoniaux.question quand debut la jouissanc

    le 18/05/2015

Les autres dossiers sur le même thème