CANINI Claudia CANINI, Avocat - tutelle, habilitation familiale Droits des majeurs protégés : tutelle, curatelle, sauvegarde de justice, habilitation familiale

Accueil » Actualité juridique » Maître Claudia CANINI » Actualité » L'habilitation familiale est désormais élargie !

L'habilitation familiale est désormais élargie !

Par Maître Claudia CANINI | 11-04-2019 | 0 commentaires | 670 vues


La loi n° 2018-222 du 23 mars 2019 de réforme de la justice comprend un important volet civil modifiant notamment certaines dispositions concernant les majeurs protégés dont celles relatives à l'habilitation familiale.

1. L’habilitation familiale est modifiée par la loi du 23 mars 2019

Depuis son introduction dans le code civil en 2015, cette nouvelle mesure de protection ne permettait que la représentation du majeur protégé.

À l’instar de la procuration, la personne habilitée était autorisée (mais par le Juge des tutelles) à signer au lieu et place du majeur protégé.

Les conditions sont les mêmes que celle exigées par l'article 425 du Code civil, pour l’ouverture d’un régime de protection juridique de type sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle).

Il est donc possible de désigner une personne habilitée, lorsqu’une personne se trouve dans l’impossibilité de pourvoir seule à ses intérêts en raison

  • d’une altération, médicalement constatée soit de ses facultés mentales,
  • d'une altération, de ses facultés corporelles de nature à empêcher l’expression de sa volonté.

Dorénavant, la personne ayant besoin de protection peut demander elle-même l’ouverture de l’habilitation (nouveauté).

Elle pouvait déjà demander elle-même l’ouverture d’une sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle.

En fonction de l'état de santé de la personne à protéger et de ses besoins, le juge des tutelles pourra désormais désigner une personne habilitée à représenter la personne vulnérable ou à l'assister (nouveauté).

L'habilitation peut porter sur :

  • un ou plusieurs actes importants sur les biens de l'intéressé ;
  • un ou plusieurs actes relatifs à la personne à protéger.

Concrètement, l’assistance est moins lourde que la représentation, puisqu’elle consiste à intervenir aux côtés de la personne protégée et se matérialise par la cosignature des actes importants (ex. : emprunt, achat vente d’un bien immobilier, placements financiers, clôture d’un compte, assurance-vie etc)...

La personne habilitée pourra donc assister la personne vulnérable pour les actes de disposition c’est-à-dire pour les actes importants qui impacteront son patrimoine.

Il existe donc dorénavant quatre formes d’habilitation :

  • générale (tous les actes)

ou

  • spéciale (certains actes importants),

ET

  • en représentation (aux lieu et place)

ou

  • en assistance (double signature).

Il est même possible de combiner l’assistance et la représentation en fonction des différentes catégories d’actes à réaliser.

2. Des passerelles entre les différentes mesures de protection sont mises en place.

En effet, le juge peut ouvrir une habilitation familiale à la place d’une curatelle ou d’une tutelle si cela est plus adapté à la situation de la personne à protéger.

Mais, à l’inverse (nouveauté!), il peut également ordonner une curatelle ou une tutelle si l’habilitation familiale s’avère insuffisante à assurer la protection de la personne vulnérable, ce que la Cour de cassation avait récemment prohibé.

Ces dispositions sont entrées en vigueur, le 25 mars 2019.

L'essentiel à retenir

Dorénavant l'habilitation familiale permet l'assistance de la personne protégée.

Des passerelles sont instituées entre l'habilitation familiale et la curatelle ou la tutelle, ce qui n'était pas le cas auparavant.

 

 

Claudia CANINI

Avocat à la Cour

Droit des majeurs protégés

Contactez Maître Claudia CANINI

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés

L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte