Accueil » Actualité juridique » Maître Catherine MEYER-ROYERE » Actualité » Le Coronavirus est-il un motif pour mettre un terme à une période d’essai ?

Actualité de Catherine MEYER-ROYERE Avocat au Barreau de TOULON


Le Coronavirus est-il un motif pour mettre un terme à une période d’essai ?

Par Maître Catherine MEYER-ROYERE | 27-04-2020 | 0 commentaires | 2729 vues


Par principe, pendant la période d’essai l’employeur comme le salarié peuvent librement rompre la période d’essai sans préavis, sans indemnité, seul un délai de prévenance est imposé.

Sauf si un accord collective le prévoit, l’employeur n’a pas à indiqué au salarié  le motif pour lequel  il met fin à la période d’essai. Toutefois si l’employeur invoque un motif, ce dernier doit nécessairement être en rapport avec la compétence du salarié .

Il doit s’agir d’un motif inhérent à la personne du salarié à défaut de quoi la rupture sera considérée comme abusive.

Un employeur qui mettrait fin à la période d’essai pour suppression de poste en raison du Coronavirus, motif non lié à la personne du salarié, pourrait se voir condamner à verser des dommages et intérêts au salarié, pour une rupture abusive de la période d’essai (cassation sociale 20 novembre 2007 n°06 41 212).

 

Contactez Maître Catherine MEYER-ROYERE

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte