Accueil » Actualité juridique » Maître Rebecca Dakpé » Actualité » Droit des marques : Appréciation de la mauvaise foi du déposant

Actualité de Rebecca Dakpé Avocat au Barreau de PARIS


Droit des marques : Appréciation de la mauvaise foi du déposant

Par Maître Rebecca Dakpé | 28-04-2015 | 0 commentaires | 791 vues


La première chambre civile de la Cour de cassation a précisé dans un arrêt du 3 février 2015 que l’intention du déposant au moment du dépôt de la demande d’enregistrement est un élément subjectif qui doit être déterminé par référence à l’ensemble des facteurs pertinents propres au cas d’espèce, et qui peuvent être postérieurs au dépôt.

La Cour de cassation casse ainsi l’arrêt qui avait retenu que la non-exploitation des marques litigieuses, circonstance nécessairement postérieure au dépôt des demandes d’enregistrement, n’était pas de nature à établir la mauvaise foi du déposant au du dépôt des marques.

 

Par Rebecca Dakpé

Avocat au Barreau de Paris

 

Source :
(1ère civ., 3 février 2015, RG 13-18025)



Contactez Maître Rebecca Dakpé

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés

L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte