Accueil » Actualité juridique » Maître Ketty Leroux » Actualité » Caution, pension alimentaire, qu’en est-il de l’organisation frauduleuse d’insolvabilité ?

Actualité de Ketty Leroux Avocat au Barreau de PARIS


Caution, pension alimentaire, qu’en est-il de l’organisation frauduleuse d’insolvabilité ?

Par Maître Ketty Leroux | 06-06-2016 | 0 commentaires | 981 vues


L’infraction recouvre concrètement le fait qu’un débiteur, pour éviter de payer une dette qui a été constatée et qu’il est dans l’obligation de payer par décision judiciaire, minimise ses revenus, appauvrit la valeur de son patrimoine et/ou cache certains de ses biens. Il espère ainsi démontrer qu’il est insolvable et ne peut régler sa dette.

 

Cette infraction, décrite à l’article 314-7 du code pénal et qui consiste donc à organiser ou à aggraver son insolvabilité, a pour périmètre les condamnations pénales, délictuelles ou quasi délictuelles. Ce n’est donc pas tout type de dette qui se trouve concerné ici. Citons comme exemple de dettes délictuelles le non paiement d’une pension alimentaire ou les dommages-intérêts à la suite d’un accident. Par contre, les créances contractuelles ne sont pas visées par cet article. Une dette contractuelle est celle qui résulte de l’exécution d’un contrat ; par exemple, si quelqu’un s’est porté caution pour une société, en cas de difficulté, cette personne ne peut pas être poursuivie pour organisation ou aggravation d’insolvabilité, du fait qu’il s’agit d’une dette contractuelle. La caution n’entre donc pas dans cette rubrique. C’est un point assez mal connu, mais qui a son importance.

 

Il faut savoir que les conséquences de cette infraction sont loin d’être mineures ; en effet, la personne qui s’en rend coupable est passible d’une amende de quarante cinq mille euros et de trois ans de prison.

 

Par Ketty Leroux

Avocate au barreau de Paris 

Contactez Maître Ketty Leroux

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés

L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte