Accueil » Actualité juridique » Maître Alain LHOTE » Actualité » La prison des Baumettes à Marseille : une humiliation pour la République

Actualité de Alain LHOTE Avocat au Barreau de MARSEILLE


La prison des Baumettes à Marseille : une humiliation pour la République

Par Maître Alain LHOTE | 12-12-2012 | 1 commentaires | 2085 vues


Le Contrôleur Général des Prisons vient de déposer un rapport accablant sur l'état de la prison des Baumettes à Marseille.

Il s'agit d'un véritable cri d'alarme stigmatisant des conditions de détention inhumaines.

Du 8 au 19 octobre 2012, le Contrôleur a visité les Baumettes pour dresser un constat faisant apparaître une violation grave des droits fondamentaux.

Le taux de surpopulation est de 145,80%.

Dans certaines cellules, cafards, araignées et cloportes pullulent. Les rats prospèrent.

L'insalubrité et l'absence d'hygiène sont consubstantielles à la plus grande partie de l'établissement.

Hélas, ce réquisitoire n'est pas récent.

A cet égard, faut-il rappeler qu'en 2000 le rapport du Sénat sur les prisons de la République était intitulé : « Les prisons en France, une humiliation pour la République ».

En 2005, le Commissaire Européen aux Droits de l'Homme avait déjà mis en lumière de façon cruelle la situation des Baumettes.

Douze ans se sont écoulés depuis le rapport des Sénateurs...

Faudra t'il une explosion dramatique pour que les pouvoirs publics prennent les mesures urgentes qui s'imposent.

Il est temps désormais que le Chef de l'Etat tienne son engagement de campagne électorale lorsqu'il proclamait que chaque détenu devait être traité avec dignité.

Aux Baumettes, les détenus sont pour la plupart en attente de leur jugement donc présumés innocents ou condamnés à de courtes peines.

A défaut d'une intervention très rapide, il faudra fermer cette prison !

Lire l'article complet

Contactez Maître Alain LHOTE

Vos Réactions Réagir

  • Visiteur

    Tahiti transparence Le 14-12-2012 à 22:52

      visiteur


    Problème particulièrement épineux, La Prison de Tahiti (Nuutania) connait une surpopulation encore plus importante, environ 400 detenus pour 110 places.
    Suite a la condamnation de l'Etat pour la prision de Nouvelle Caledonie l'OIP a été contacté par l'association des familles des détenus, mais l'administration, Parquet en tète a fait bloquer les courriers, ouvrant une enquete pour suspision d'infraction au secret professionnel, la gendarmerie ayant prodédé a des auditions perquisitions et saisies de matériel informatique des responsables de l'association.
    Une grosse polémique est née, enfin se poursuit, et est reprise par la presse car des intimidations auraient été faites jusque sur les avocats de l'association (et victimes) chose relatée par l'un des avocats sur un reportage
    http://www.radio1.pf/2012/12/13/nuutania-les-recours-qui-derangent-letat/
    voir aussi

    http://www.tahiti-infos.com/Centre-penitentiaire-de-Nuutania-une-prison-tabu_a63178.html

    http://www.lesnouvelles.pf/article/ca-fait-la-une/la-prison-accusee-de-bloquer-les-demarches-de-detenus

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte