LINGIBE Bienvenue sur le Blog de JURISGUYANE Blog d'informations juridiques de Maître Patrick Lingibé, Avocat-Associé du Cabinet d'Avocats JURISGUYANE

Accueil » Actualité juridique » Maître Patrick LINGIBE » Actualité » Clarifier diverses dispositions du droit électoral : adoption en 1ère lecture à l'Assemblée Nationale

Clarifier diverses dispositions du droit électoral : adoption en 1ère lecture à l'Assemblée Nationale

Par Maître Patrick LINGIBE | 25-09-2019 | 0 commentaires | 59 vues


Les propositions de loi ordinaire et organique visant à clarifier diverses dispositions du droit électoral ont été adoptées en première lecture par les députés. Deux propositions de loi, l'une ordinaire, l'autre organique, visant à clarifier diverses dispositions du droit électoral, ont été déposées au Sénat le 19 mars 2019.


Ces textes visent à clarifier certaines dispositions du code électoral, notamment celles relatives aux comptes de campagne. En effet, selon les auteurs, la sédimentation de législations nouvelles successives a rendu le droit électoral peu clair, voire incohérent, pour les candidats aux différentes élections. En outre, la proposition organique tend à mettre en ½uvre les propositions émises par le Conseil constitutionnel à l'occasion des élections législatives de 2017.


La proposition de loi ordinaire comprend 8 articles qui visent notamment à :

- modifier les règles de dépôt des comptes de campagne (article 1er) en relevant de 1 à 2 % des suffrages exprimés, le seuil en dessous duquel les candidats sont dispensés de présenter des comptes de campagnes ;

- clarifier les hypothèses dans lesquelles le juge de l'élection peut prononcer l'inéligibilité d'un candidat aux élections municipales, départementales ou régionales (article 2) ;

- interdire l'organisation des réunions électorales à partir du samedi matin, zéro heure (article 4) ;

- interdire aux candidats de faire figurer sur leur bulletin de vote "la photographie ou la représentation de toute personne", afin de garantir la sincérité du scrutin et d'éviter tout détournement d'image (article 5) ;

- codifier l'usage républicain selon lequel le régime électoral et le périmètre des circonscriptions ne peuvent pas être modifiés dans l'année qui précède le scrutin (article 6) ;

- prévoir une entrée en vigueur le 30 juin 2020 (article 8).


La proposition de loi organique comprend 4 articles qui ont pour objet notamment de :

- clarifier les hypothèses dans lesquelles le Conseil constitutionnel peut prononcer l'inéligibilité d'un candidat aux élections législatives ou sénatoriales (article 1er) : une simple erreur matérielle, sans volonté de fraude, ne justifie pas qu'un candidat soit déclaré inéligible ;

- modifier le point de départ de l'inéligibilité qui s'appliquerait à compter du premier tour du scrutin concerné par la décision du juge de l'élection et non à compter de cette dernière (article 1er) ;

- transposer ce dispositif aux inéligibilités prononcées pour des man½uvres frauduleuses ayant eu pour objet ou pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin (article 2) ;

- étendre l'application de la proposition de loi organique aux collectivités d'outre-mer (article 3) ;

- appliquer ces nouvelles dispositions pour les députés et sénateurs à partir du prochain renouvellement de l'Assemblée nationale ou du Sénat.


Les deux propositions de loi ont été adoptées en première lecture par les sénateurs le 26 juin 2019 puis par les députés le 24 septembre 2019 (par 477 pour et 9 contre pour la proposition de loi ordinaire, 482 pour et 7 contre pour la proposition de loi organique).

Lire l'article complet

Contactez Maître Patrick LINGIBE

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés

L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte