Accueil » Actualité juridique » Maître Aurélie THEVENIN » Actualité » Focus sur les nouvelles dispositions relatives aux CDD

Actualité de Aurélie THEVENIN Avocat au Barreau de PARIS


Focus sur les nouvelles dispositions relatives aux CDD

Par Maître Aurélie THEVENIN | 20-10-2017 | 0 commentaires | 1611 vues


La réforme du code du travail impacte certaines dispositions relatives au CDD.
Le principe demeure : un contrat de travail à durée déterminée ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l'activité normale et permanente de l'entreprises.

Seules certaines dispositions relatives aux conditions de recours au CDD ont été modifiées par les ordonnances Macron.

  • La transmission du CDD au salarié

Désormais, l'absence de transmission du CDD dans les 48 heures de l'embauche n'entraîne plus automatiquement sa requalification en CDI mais ouvre seulement droit, pour le salarié, à une indemnité égale à 1 mois de salaire maximum.

  • La durée maximale du CDD

La réforme prévoit que les conventions collectives ou les accords de branche peuvent fixer la durée maximale du CDD.

A défaut, la durée maximale du CDD est de 18 mois sauf exceptions qui n'ont pas été modifiées par la réforme.

  • Le renouvellement du CDD

Les conventions collectives ou accords de branche peuvent également fixer le nombre maximal de renouvellements possibles pour un CDD.

A défaut, un CDD ne peut être renouvelé que deux fois maximum étant précisé que la durée maximale du CDD renouvellement(s) compris ne peut excéder 18 mois.

Les conditions du renouvellement doivent être mentionnées dans le contrat ou faire l'objet d'un avenant soumis au salarié avant le terme initialement convenu.

  • Le délai de carence entre plusieurs CDD

Aucun délai de carence n'est imposé :
- en cas de remplacement d'un salarié absent : des CDD successifs peuvent être conclus avec le même salarié tant que le salarié remplacé est absent
- pour les CDD conclus pour effectuer des travaux urgents
- pour les emplois saisonniers
- pour les CDD d'usage

En revanche, un délai de carence doit être respecté en cas de CDD conclus pour un surcroît temporaire d'activité.

Les modalités de calcul de ce délai sont fixées par les conventions collectives ou les accords de branche.

A défaut, le délai de carence est égal :
- au tiers de la durée du premier contrat si le CDD est de 14 jours ou plus 
- ou a la moitié si le CDD est de moins de 14 jours


Source :
Ordonnance n° 2017-1387 du 22/09/2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail
Par Maître Aurélie THEVENIN
Avocat au barreau de Paris

Contactez Maître Aurélie THEVENIN

Vos Réactions Réagir

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés

L'info vient à vous
Recevez gratuitement l'essentiel de l'actualité juridique de la semaine
Je m'inscris Ou je me connecte à mon compte