ARTICLE AVOCAT Types de Divorce

Les motifs d’un divorce

Les motifs d’un divorce

Par Fabienne SEVE-CHAUSSEE, Avocat - Modifié le 24-11-2021 - Blog : Blog Maître Fabienne SEVE-CHAUSSEE

Comme l’ensemble de grandes décisions de l’existence, le divorce se décide pour des motifs propres à l’anecdote de chacun et personnels. Les motifs du divorce semblent ainsi très diversifiés. Néanmoins, il paraît que certaines tendances communes à propos des causes pour lesquelles les couples mariés divorcent existent. Il se peut que votre partenaire n’ait accompli aucune faute.

Les raisons de rupture d’un couple

Les raisons de rupture d’un couple marié semblent très diversifiées et s’avèrent spécifiques à chacun. Cette rupture peut arriver à tout instant de l’existence du couple. Elle peut également parfaitement agir dans l’année qui succède au mariage que suite à 30 ans de mariage.

Parmi les motifs les plus courants se situent particulièrement :

  • les violences conjugales
  • l’infidélité
  • le développement de la personnalité des conjoints rendant compliquée leur vie commune (exemples : abandon de famille, dépendances à des jeux d’argent ou des substances…)
  • les complications financières (exemples : dettes contractées par l’un des mariés, perte d’emploi de l’un des mariés)
  • l’influence de tiers (exemples : membres de famille, parents).

Effets d’un divorce pour la famille

Au-delà d’un couple qui se divise, le divorce a aussi plusieurs effets sur toute la famille. Ceux-ci semblent valables, particulièrement si les conjoints ont enfanté ensemble. Le divorce aura spécifiquement des effets sur le logement familial et le devenir de la résidence des gamins. Il a aussi de l’influence sur la situation financière des conjoints et leur patrimoine. Dès l’instant où vous vous êtes décidé, il faut ainsi prévoir la procédure.

Pour ce faire, votre époux et vous devriez être consentants de vous séparer. Vous devez vous arranger sur l’autorité parentale et la garde des gamins en cas de divorce. Découvrez la façon de procéder au partage des biens communs, des dettes et du domicile conjugal contractés avec votre époux. Le fait de divorcer entraîne ainsi divers types de conséquences sur les époux et leur famille

Options alternatives au divorce

Si vous êtes réticents à rompre avec votre conjoint, vous pouvez, en premier lieu, prévoir un mode de séparation moins drastique. Et ce, afin d’interrompre votre vie de mariage. Ces mesures vous donneront particulièrement l’occasion d’expérimenter la vie sans votre conjoint. Le tout n’engendre pas d’impacts aussi essentiels que le divorce. Toutefois, vous serez habituellement assujettis à quelques obligations relatives au mariage.

Celles-ci comprennent l’interdiction de se remarier ainsi que le devoir de fidélité. À titre d’exemple, en France, la séparation de fait et la séparation de corps sont disponibles. C’est une séparation dans les faits qui n’est pas validée sur le plan juridique. Ainsi, c’est mieux d’échapper à une accusation pour abandon du domicile conjugal. Toutefois, les conjoints restent assujettis à quelques obligations résultant du mariage (exemple : fidélité).

loader Juritravail