Calcul de la durée de votre congé maternité

La durée initiale du congé de maternité

La durée du congé de maternité varie selon le nombre d'enfants à charge et selon le nombre d'enfants à naître. Il se compose d’un congé prénatal et d’un congé postnatal.

Déterminer la durée de mon congé maternité :

Ainsi, si vous attendez un seul enfant et que c’est votre premier ou votre deuxième enfant, la durée de votre congé de maternité sera de 16 semaines (6 semaines avant, 10 semaines après). Mais, si c’est votre 3ème enfant (ou plus), la durée de votre congé sera de 26 semaines (8 semaines avant, 18 semaines après).

Si vous attendez plusieurs enfant (peu importe que ce soit les premiers ou non), la durée du congé de maternité est plus longue :

  • 34 semaines si c’est des jumeaux (12 semaines avant, 22 semaines après) ;
  • 46 semaines si c’est des triplés ou plus (24 semaines avant, 22 semaines après).

En cas d’accouchement prématuré (avant terme), la durée totale du congé de maternité n’est pas impactée. En effet, bien que le congé prénatal soit écourté, le congé postnatal est prolongé d’autant.

De même, en cas d’accouchement tardif, le congé prénatal est prolongé jusqu’à la date effective de l’accouchement sans que votre congé postnatal ne soit réduit d’autant.

La possibilité d’avancer ou de reporter le congé prénatal

Avancer la date du congé prénatal

Dans certains cas, vous avez la possibilité d’avancer la date de votre congé prénatal avec l’avis favorable du médecin qui suit votre grossesse :

  • dans la limite de 2 semaines en cas de naissance d’un 3ème enfant ;
  • dans la limite de 4 semaines en cas de naissance multiples.

Cependant, sachez que lorsque vous avancez votre congé prénatal, le congé postnatal est réduit de la même durée.

Décaler la date du congé prénatal

Toujours avec l’accord du médecin qui suit votre grossesse, vous pouvez à l’inverse, décaler le début de votre congé prénatal pour le reporter sur le congé postnatal. Ainsi, vous pouvez réduire votre congé prénatal de 3 semaines maximum et augmenter votre congé postnatal d’autant.

La possibilité de renoncer à une partie du congé de maternité

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, renoncer à une partie de votre congé de maternité, c’est-à-dire, ne pas prendre la totalité de votre congé.Toutefois, vous devez arrêter de travailler au moins 8 semaines dont 6 après l’accouchement.

Avertissement :

Nous vous indiquons que les dates communiquées ne tiennent pas compte de certains aléas, notamment en cas d'accouchement avant terme ou d’accouchement tardif, ni des éventuels aménagements du congé de maternité que vous auriez pu solliciter (avancement ou décalage de la date de congé prénatal), ni du congé pathologique.

Par ailleurs, la durée du congé maternité calculée par l’outil correspond à la durée légale et ne tient ni compte des éventuelles dispositions prévues par la convention collective applicable dans votre entreprise (le cas échéant), ni de votre renoncement à une partie du congé de maternité.

Autres outils de calcul

Actualités