Tout sur la suspension du contrat de travail et l'exercice du mandat

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

4.0 (1 avis)

Vous êtes un membre élu au comité social et économique (CSE) et votre contrat de travail est suspendu (vous êtes en arrêt maladie, en congés payés, vous bénéficiez d'un congé maternité ou d'une formation...). Vous vous interrogez sur l'impact de cette suspension sur votre mandat de représentant du personnel ? Pouvez-vous continuer à exercer vos missions représentatives et à vous rendre aux réunions de votre instance ?


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Cas de suspension du contrat
  • Convocation aux réunions du CSE
  • Exercice du mandat
  • Rémunération des heures de délégation
  • Cumul avec l'indemnité de congés payés
  • Cumul avec l'indemnité journalière de sécurité sociale (IJSS)

Plan détaillé du dossier

12 Questions Essentielles

  • Puis-je utiliser mes heures de délégations pendant une grève ?

  • Mon employeur a prononcé ma mise à pied conservatoire (ou disciplinaire), puis-je continuer à exercer mon mandat ?

  • Je suis absent en raison d’un congé formation, puis-je continuer à exercer mon mandat ?

  • Je suis en congés payés, puis-je continuer l’exercice de mon mandat ?

  • Je suis en congé maternité, puis-je continuer à exercer mon mandat ?

  • Le mandat d’un salarié absent pour une longue durée est-il suspendu jusqu’au retour de celui-ci ?

  • Je suis en arrêt maladie, puis-je assister à une réunion du CSE ?

  • Représentants du personnel : incidence de la grève sur l'exercice de vos mandats

  • Quelles activités liées à mon mandat puis-je exercer lorsque mon contrat de travail est suspendu ?

  • Les heures de délégation utilisées pendant la suspension du contrat de travail sont-elles payées ?

  • Mon indemnité de congés payés se cumul t-elle avec le paiement de mes heures de délégation ?

Voir les autres questions essentielles

1 Fiche(s) express

  • Les modalités d’exercice du mandat pendant une suspension du contrat de travail

1 Avis des juges

  • Le Tribunal d’instance peut vérifier l’existence d’un contrat de travail pour déterminer si un salarié peut être électeur


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Tout salarié titulaire d'un mandat représentatif est en droit d'utiliser son crédit d'heures de délégation même lorsque son contrat de travail est suspendu et quel qu’en soit le motif.

Si vous pouvez donc vous octroyer le droit d'assister aux réunions du CSE au sein duquel vous êtes élu alors que votre contrat de travail est suspendu, soyez vigilant, car l'exercice d'un mandat représentatif pendant cette période peut avoir des incidences sur votre rémunération.

Ce que contient ce dossier :

Ce dossier contient tous les éléments dont vous avez besoin pour connaître les modalités d'exercice de votre mandat pendant une période de suspension de votre contrat de travail :

  • heures pendant lesquels le salarié peut continuer à exercer son mandat ;
  • activités qui peuvent être exercées pendant la suspension du mandat ;
  • rémunération des heures de délégation utilisées lors d'une suspension du mandat ;
  • dispositions particulières à l'exercice du mandat pendant un arrêt de travail pour maladie ;
  • dispositions particulières à l'exercice du mandat pendant les congés payés ;
  • dispositions particulières à l'exercice du mandat pendant un congé maternité.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


Les dernières actualités sur cette thématique


La question du moment

Quelles activités liées à mon mandat puis-je exercer lorsque mon contrat de travail est suspendu ?

Pendant la suspension de son contrat de travail, le représentant du personnel peut aussi bien :

  • participer aux réunions périodiques de l'instance dont il est membre. Il continue en effet d'être convoqué par l'employeur aux réunions périodiques de son instance. A défaut, le délégué du personnel commet un délit d'entrave (1) ;
  • exercer son mandat dans l'entreprise, comme il le ferait en temps normal (participation à des réunions préparatoires, dialogue avec les salariés …).

Par conséquent, l'employeur ne peut pas lui interdire d'accéder aux locaux de l'entreprise et de communiquer avec les salariés, sous prétexte qu'il est en période de chômage technique (2) (ancien dispositif d'activité partielle) ou qu'il a été mis à pied. A défaut, il commet un délit d'entrave.


Les avis des internautes

4.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 4

    Réponse claire à une question complexe

    le 12/02/2020

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés